duree arrosage goutte a goutte

En juin, la pluie qui vient d’amont trempe la terre jusqu’au fond
Samedi 24 juin – Saint Jean-Baptiste
Au Jardin» Fiches» Arrosage» FAQ arrosage automatique
Comment faire des cuves de récupération d’eau de pluie ? j’ai un hectare à plusieurs niveaux en pente et aucune ressource en eau !
8e Bourse aux Plantes carnivores et atypiques Cheseaux-Noréaz (VD) Suisse – Ch. de la Cariçaie 1 (1400) Dates :dimanche 25 juin 2017
Festival du lotus aux Jardins des Martels GIROUSSENS – Jardins des Martels (81500) Dates :1 et 2 juillet 2017
Happy pique-nique SALIGNAC EYVIGUES (24590) Dates :21/08/2017
Plantation des plantes de bassin Envoyé parJean-louis Congiu
Plantation des plantes immergées Envoyé parDider Schepens
Arrosage continu Envoyé parJeanyvescharles
Jean-Philippe LEFEVRE habitant en Ile de France : 
J’ai relié tout un réseau de goutteurs Gardena (principalement du 2 litres/h) à un seul programmateur. Le réseau arrose des végétaux très hétérogènes: un massif de Camélias + Hortensias + Bruyères, des rosiers, des conifères, une haie de troènes, un érable du japon, des clématites, des lonicera, une parcelle de gazon (avec des micro-asperseurs de 2 m de portée), ainsi que quelques potées.
Ces végétaux sont mélangés sur une petite surface d’environ 100 M2 et je souhaite éviter d’avoir 2 réseaux spécialisés par type de végétaux (ce qui implique la même durée d’arrosage pour tous ces végétaux et d’apporter d’éventuelles modulations avec des goutteurs variables).
Quel est votre conseil ? (actuellement, la programmation déclenche l’arrosage 1 jour sur 2 pendant 15 minutes, est-ce valable ?) J’obtiens peu de fleurs car ce jardin reçoit peu de soleil.
Pour arroser des plantes de nature (= besoins) bien différente, il suffit de mettre plus de goutteurs à certaines plantes qu’à d’autres (pour caricaturer : rien n’empêche de mettre 1 goutteur à un YUCCA et 6 goutteurs à un HORTENSIA, le tout sur le même tuyau d’alimentation). Vous pouvez aussi utiliser des goutteurs de 2 litres (oranges) et des 4 litres (noirs).
ON NE MELANGE JAMAIS de la micro aspersion avec des goutteurs. La quantité d’eau diffusée, ainsi que les fréquences d’arrosage étant bien différents.
Malgré votre souhait, je vous conseille donc de faire 2 RÉSEAUX en séparant goutteurs et micro asperseurs. Pour info, une double sortie de robinet (référence 1210 Gardena) vaut environ 18 euros et un second programmateur vaut 44 Euros (nouveau modèle WT 1030 GARDENA – celui ci est parfaitement adapté à vos besoins). Voir conseils dans cette même rubrique.
Quant aux goutteurs réglables de Gardena (0 à 20 litres heure) je déconseille de les mélanger sur la même canalisation que des goutteurs 2 litres. Une fois de plus, comme pour la micro aspersion, la différence de volume apporté est très importante. Mais peut être que cela peut convenir à certains cas particuliers ? Ou alors ne mettre QUE des goutteurs réglables…
Difficile de vous conseiller pour la programmation. Voici des données théoriques :on arrose 40 mn deux fois par semaine pour la micro aspersion (variable en fonction des marques).on arrose 90 mn 3 fois par semaine pour le goutte à goutte (avec des goutteurs 2, 4 ou 8 l/h).Vous voyez donc où est le problème… Ce sont des valeurs moyennes, mais on observe bien les différences en terme de fréquence et durée. Prendre « entre deux » risque de faire un trop juste avec des goutteurs de 2 litres.
Il est possible que le manque de fleurs puisse venir du fait que vous arrosez trop souvent, pas assez longtemps : cela ne favorise pas l’enracinement, il y a uniquement une croissance rapide, donc principalement du « vert » (=feuilles) au détriment des fleurs.Cela peut être un soucis équivalent sur les conifères : croissance rapide sans que l’arbre se densifie ; dès que vous taillez vous voyez que du bois… (?)
Paul GARCIA du Loiret : J’envisage de faire un arrosage automatique. Mais je ne suis pas sur d’avoir assez de pression ou de débit. Connaissez-vous un moyen simple de calculer le pression et le…
Mr LAURENT habitant en Rhône-Alpes (Isère) : J’ai lu avec beaucoup d’intérêt vos conseils sur l’arrosage automatique. J’ai personnellement un projet de ce type pour mon jardin d’environ 400 m2…
Mr Raffin (côte varoise) : Je souhaite installer un arrosage intégré suite à la canicule de l’an dernier. Voici ma question : connaissant ma pression et mon débit, comment déterminer le nombre de…
Mr Colussi de Seine St Denis : J’ai installé un arrosage automatique qui comprend 3 réseaux : réseau 1 : massif de fleur, réseau 2 : pelouse et réseau 3 : massif de fleur. Je voudrais savoir quel…

duree arrosage goutte a goutte
En juin, la pluie qui vient d’amont trempe la terre jusqu’au fond
Samedi 24 juin – Saint Jean-Baptiste
Au Jardin» Fiches» Arrosage» FAQ arrosage automatique
8e Bourse aux Plantes carnivores et atypiques Cheseaux-Noréaz (VD) Suisse – Ch. de la Cariçaie 1 (1400) Dates :dimanche 25 juin 2017
Festival du lotus aux Jardins des Martels GIROUSSENS – Jardins des Martels (81500) Dates :1 et 2 juillet 2017
Happy pique-nique SALIGNAC EYVIGUES (24590) Dates :21/08/2017
Arrosage continu Envoyé parJeanyvescharles
Un arrosage automatique pas cher Envoyé parJeanyvescharles
Mr Colussi de Seine St Denis : J’ai installé un arrosage automatique qui comprend 3 réseaux : réseau 1 : massif de fleur, réseau 2 : pelouse et réseau 3 : massif de fleur. Je voudrais savoir quel temps d’arrosage je dois programmer pour chaque réseau ? L’eau est fournis par un puit.
La question est difficile, car il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte :
nature des arroseurs, qualité du croisement de ces arroseurs, buses utilisées sur ces arroseurs, composition de votre terre, la présence de pente, nature et âge des plantations, profondeur du puit, …etc … etc…
Je vais vous indiquer des valeurs théoriques moyennes. Heure de départ de l’arrosage : 1 h 00 du matin.
MASSIFS : si c’est un arrosage par micro asperseurs, arrosage tout les deux jours, durée environ 15 à 20 mn
MASSIFS : si c’est un arrosage par goutte à goutte, arrosage tout les deux jours, durée environ de 40 à 75 mn
PELOUSE : si c’est un arrosage par des tuyères, arrosage tout les jours*, environ 4 à 8 mn
PELOUSE : si c’est un arrosage par des turbines, arrosage tout les jours*, environ 12 à 20 mn
pelouse existante depuis plus de deux ans : arrosage tout les deux jours souvent suffisant.
Paul GARCIA du Loiret : J’envisage de faire un arrosage automatique. Mais je ne suis pas sur d’avoir assez de pression ou de débit. Connaissez-vous un moyen simple de calculer le pression et le…
Mr LAURENT habitant en Rhône-Alpes (Isère) : J’ai lu avec beaucoup d’intérêt vos conseils sur l’arrosage automatique. J’ai personnellement un projet de ce type pour mon jardin d’environ 400 m2…
Mr Raffin (côte varoise) : Je souhaite installer un arrosage intégré suite à la canicule de l’an dernier. Voici ma question : connaissant ma pression et mon débit, comment déterminer le nombre de…
Mr DORIN habitant les Pays de la Loire : J’ai une haie de 40 mètres de cyprès de leyland et je souhaite y mettre un arrosage à chaque pieds Je pense faire mon montage avec un tuyau de 13×16 et un…

duree arrosage goutte a goutte

02 99 96 97 31
Contactez-nous

Facebook
Google +
Twitter
Notre blog

Le plus large choix de végétauxdu Grand ouest !

Aller dans la boutique
pour accéder à notrecatalogue produits

Afin d’étaler la floraison de vos massifs de terre de bruyère, voici une…

Précédent

Suivant

Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter pour être informé des nouveautés et promotions !
Inscrivez vous àl’espace professionnelafin de consulter notre catalogue pro ainsi que nosactualités, spécimens et nouveautés.
Découvrez notre large gamme de produits sur notre boutique en ligne
Quand, quel volume et comment pouvez vous irriguer efficacement vos plantations ?
Quelques consignes afin de bien suivre l’arrosage de vos jeunes plantations réalisées en cours de végétation.
Les plantes nécessitant un suivi d’arrosage plus attentif en cours de végétation sont :
–    les jeunes plantations
–    les plantes soumises à la concurrence racinaire et aérienne de plantes plus âgées ou plus grandes situées dans leur environnement proche. (ex : plantation au pied d’un arbre…)
–    les plantes situées en plein soleil contre un mur
–    les plantes de sol frais et humide installées en sol drainant (ex : Rhododendron, Azalée, Camelia…). L’installation d’un paillage (ex : écorce de pin) est fortement préconisé sur ce type de plante.
–    les plantes en floraison et émettant de jeunes pousses requièrent d’avantage d’eau

Pratiquer de préférence un arrosage copieux à de petits arrosages dont l’essentiel s’évaporera dès le lendemain. Un arrosage copieux doit permettre à l’ensemble des couches de votre sol d’être imbibées. Votre sol sera correctement arrosé dès lors que l’eau d’arrosage ne pourra plus être absorbée par votre sol.

Exemple indicatif par temps sec :
–    pour des terres  et plantes « classiques », prévoir un arrosage tous les 15 jours
–    pour des sols drainants et des terres de bruyère, prévoir un arrosage tous les 8 jours
Observation : Une plante en pleine pousse et floraison a besoin de plus d’eau qu’une plante dénuée de feuilles et de fleurs qui elle ne consomme pas d’eau.

Penser au dicton :« Un bon binage vaut deux arrosages »

N’oubliez pas les paillages sont d’excellents moyens pour limiter l’évaporation de l’eau du sol
 La fréquence des arrosages est fonction du type de sol mais elle varie également selon les besoins spécifiques de la plante, des précipitations, de l’ensoleillement, de l’exposition et de la présence ou non de paillage sur le sol.

–    Une terre tassée classique et sèche demande 20 % de son volume en eau. En cas de besoin la fréquence moyenne des arrosages sur les plantes implantées dans ce type de sol sera de 15 jours.

–    Une terre travaillée classique et sèche demande 15 % de son volume en eau. La fréquence d’arrosage sera identique à celle mentionnée ci-dessus.

–    Une terre de bruyère classique sèche et drainante demande 10 % de son volume en eau. En cas de besoin la fréquence moyenne d’arrosage sur les plantes implantées dans ce type de sol sera de 8 jours.
Cette dose est fonction du volume évaporant et de la zone d’occupation des racines de l’arbuste arrosé.
Exemple indicatif pour un arbuste d’1.50 à 2 m de haut à taille adulte du type  Spirée Vanhouttei , Weigelia…installé dans une terre tassée classique.
La durée d’arrosage est calculée dans le cas d’un arrosage goutte à goutte (modèles présentés ci-dessous) constitué de 3 goutteurs au mL de débit 2L/h.
Observation : Les temps d’arrosage sont calculés pour une terre ayant des besoins évidents (terre sèche). Dans le cas de terre n’étant pas totalement desséchée on peut réduire de 30% la durée d’arrosage. Cependant la fréquence ne change pas.
Les PEPINIERES JEAN HUCHET ont sélectionné pour vous une gammed’arrosage professionnelle. Nous vous recommandons en effet, et enparticulier dans les régions à été sec, de privilégier un arrosage pargoutte à goutte pour vos massifs et vos haies.
Il vous permet d’optimiser la croissance de vos végétaux tout enéconomisant l’eau et votre temps. Cet arrosage est surtout important les deux premièressaisons, les plantes sont ensuite suffisamment enracinées pour puiserl’eau en profondeur (sauf en région sèche). Afin de partir tranquille envacances vous pouvez installer également un programmateur automatique. Pour une meilleure intégration esthétique cet arrosage est à installer sous votre paillage.
Les pépinières Huchet vous proposent 2 techniques simples à mettre en place sur vos plantations :
Ce système d’irrigation permet d’apporter de l’eau à des plantesisolées par rapport au reste du réseau d’arrosage telles que les plantesen pots sur terrasse… Des capillaires sont fixés sur un tuyau nonpercé ( à percer à l’aide d’un perforateur) par des  goutteursautorégulants.
Nous espérons que ces quelques conseils et techniques d’arrosage puissent contribuer à la bonne santé de votre jardin et de votre jardinier.
pour accéder à notrecatalogue produits
Découvrez notre large gamme de produits présents à la pépinière. Commandez dès maintenant !
© 2015 © Jean Huchet Pépinières  |  « Les Creulais » – 35370 Gennes-sur-Seiche

duree arrosage goutte a goutte

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Jardin / Terrasse

>

Fréquence idéale pour arrosage automati…

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Jardin / Terrasse

>

Fréquence idéale pour arrosage automati…

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Fréquence idéale pour arrosage automatique

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier
Un été sur ma terrasse
Relooking meuble n°2
Mon jardin aménagé

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.
Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Un travail bien préparé est déjà à moitié réalisé …..

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Un travail bien préparé est déjà à moitié réalisé …..

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59805 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison
il faut arroser pour ne pas voir dépérir mais pas trop pour forcer la plante à faire des racines profondes et non superficielles
un paillis de 10cm qui limite l’évaporation devrait pouvoir éviter les arrosages trop fréquents
Bonjour

Donc , d’après la fiche, chaque goutteur ferait 4 l/H , espacés de 30 cm.
Si on considère les cyprés espacés de 60 cm, soit 2 goutteurs/arbuste, il suffit de multiplier les chiffres précédents par 4 , soitramenés à chaque arbuste : (environ)

Choix 1 : 2,5 l/jour
Choix 3 : 2,5 l/jour
Choix 7 : 4 l/jour
Choix 2 : 5l/jour
Choix 6 ; 8 l/jour
Choix 5 : 12 l/jour

Je laisse le soin aux spécialistes de choisir le meilleur programme …..

Perso, j’opterais pour le 1 qui permet un espacement de la semaine, en apportant quand même 16 d’eau par arbuste chaque semaine …
C’est peu, mais certainement suffisant pour éviter une sècheresse , ne maintient pas les racines humides, et favorise l’enracinement .. Il ne faut surtout pas habituer un arbuste à trop d’eau ….

Cordialement

duree arrosage goutte a goutte
En juin, la pluie qui vient d’amont trempe la terre jusqu’au fond
Samedi 24 juin – Saint Jean-Baptiste

Travaux
Juin au jardin
Juillet au jardin
Calendrier du potager
Calendrier lunaire
Lune de Juin
Lune de Juillet
Lune du jour

Actualités
Toute l’actualité
Nouveautés livres
Agenda
Juin
Juillet
Tous les événements
Les stages de jardinage

Fleurs du printemps
Annuelles et bulbes
Vivaces et grimpantes
Arbres et arbustes
Fleurs de l’été
Annuelles et bulbes
Vivaces et grimpantes
Arbres et arbustes
Fleurs des autres saisons
Fleurs d’automne
Fleurs d’hiver

Par thèmes
Feuillages décoratifs
Jardin méditerranéen
Haies par thèmes
Plantes sauvages
Plantes du bassin
Palmiers et bananiers
Le jardin nourricier
Légumes du potager
Aromatiques, condiments
Plantes du verger

A la maison
Plantes du balcon
Cactus et succulentes
Orchidées, broméliacées
Plantes vertes et fleuries
Par critères
Familles botaniques
Critères divers

Aménagement du jardin
Mobilier et décorations
Au jardinage
Sol et amendements
Au jardin d’ornement
Arbres et arbustes
Au potager
Au verger

Maladies et ravageurs
Faune du jardin
Au bassin
Outillage et équipements
Arrosage
Reportages et rencontres
Parcs et jardins
Environnement, botanique

A la piscine
Balcon et terrasse
Dans la véranda
Animaux domestiques
Au bien-être
Dictionnaire du jardinier

Trucs divers
Trucs du jardin d’ornement
Trucs du potager
Trucs du verger
Trucs de la maison
Trucs du bassin
Trucs du balcon

Aménagement et jardins
Plantes du jardin
Légumes et potager
Fruits et verger
Autres vidéos

Entrées et hors d’oeuvres
Salades composées
Légumes
Poissons et fruits de mer
Gibier et viandes

Soupes et potages
Tartes et quiches
Gâteaux et desserts
Conserves et autres
Cuisiner les fleurs

Botanique
Jardin d’ornement
Potager
Jardin fruitier
Techniques de jardinage
Identification

Maison
Parcs, jardin et nature
Troc etbons plans
Petites annonces
La vie du site

Services en ligne
Analyse de sol
Aménagement de jardin
Membres
Concours du mois
Quiz jardin et botanique
Troc graines et plantes

Annuaires
Paysagistes
Pépiniéristes
Piscinistes
Jardineries

Tous les produits
Bons plans
Réductions et promo
Produits Au Jardin

Ce forum est dédié à toutes vos questions relatives à l’arrosage.
Bonjour, j’ai besoin de vos lumières !

Je viens d’acheter un système d’arrosage automatique par goutte à goutte variable de chez Aquaflow.

J’ai aussi acheté un programmateur assez simple qui comporte :
– en fréquence(heures) : 1,2,3,4,6,8,12,24,48,72
– en durée(min) : 1,3,5,10,15,20,30,60,90,120

Voivi ma première question : un régulateur de pression est-il indispensable entre le programmateur et le départ tuyau ?

Et surtout : quelle fréquence et quelle durée me conseillez-vous pour un potager situé en Gironde (étés souvent lourds).

Merc, par avance,de vos réponses car je!!!
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
Oui un réducteur de pression est nécessaire pour passer de 2-3 bars à 1,5 dans le gag.

Et surtout : quelle fréquence et quelle durée me conseillez-vous pour un potager situé en Gironde
Ca dépend surtout des légumes que tu veux arroser et du débit en heure de ton gag.
Mais 15 minutes tous les 48h serait pas mal.
Ton programmateur a une voie ou deux ?
Merci Vin de ta réponse !

Mon programmateur n’a qu’une voie mais mon homme m’a acheté une pièce qui permettra de brancher le programmateur d’un côté et l’arrosage par un tuyau d’un autre.

Je vais donc, suivant tes conseils acheter un régulateur de débit.

Pour mon potager bein, y’aura de tout : tomates, courgettes, poivrons, aubergines, salades, haricots, fraisiers (que je ne pense pas irriguer car peu de besoin d’eau chez moi car terre argileuse (dans les vignes !) et retient suffisamant l’eau pour eux), oignons, potirons, aromatiques ect….

15 minutes toutes les 48 heures ? Si peu ? J’en reviens pas !!!!!
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
LaFraiseMasquée a écrit :
15 minutes toutes les 48 heures ? Si peu ? J’en reviens pas !!!!!
Je ne connais pas le litrage/heure.

J’ai attrapé la poche des aspergeurs…

Y’a marqué gicleurs 360°, 1.5 bar, diamètre 0.6 et puis enfin L/h 0 à 50 !!!!!!

Pas très précis tout ça ! Chaque gicleur est réglable séparement.

Tu en penses quoi ?

Edit : y’a pas marqué « gicleur » juste « 360° » en fait
Dernière édition parLaFraiseMasquéele mer. 06 mai 2009 15:39, édité 1 fois.
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
J’en pense que que c’est de la micro-aspersion et plus du goutte à goutte.
J’ai testé mais je n’utilise pas.
Ce n’est pas adapté pour du potager. c’est sans doute bien pour arroser des massifs de fleurs.
Mince ! Je les ai achetés hier !!!!!!

Peut être que je vais pouvoir adapter le reste de mon matériel à des goutteurs chez Aquaflow, et me faire rembourser les gicleurs ! Faut que je me renseigne….

Merci beaucoup, Vin, pour tous tes renseignements !
Tu as un post ici avec ton jardin ? ça m’interesserait bien de voir tout ça !
Merci encore !
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
Je n’ai pas de post spécifique sur mon jardin.
Mais en faisant des recherches sur goutte à goutte, tu trouveras plein de photos de mes installations
Si tu fais des tomates, je te conseille du tuyau gag à goutteurs incorporés tous les 30 ou 40 cms qui est généralement en diam16

Pour des courgettes, je te conseille du tuyau diam 6 avec goutteurs individuel à chaque pied.

Tu vois, la photo du goutteur sur ton petit pied de courgette, c’est ça que j’ai ! Ils ne sont donc peut être pas à rendre, qu’en penses tu ?

J’ai fait des recherches ici, comme tu me l’as conseillée et je suis tombée sur ton post concernant ton potager en serre, hallucinant !!!
On se croirait dans Jack et le Haricot magique, on a envie de grimper à tes pieds de tomates et croquer dans des fruits géants !!!
Bon, c’est bon, j’me calme !!!

ça donne des idées, je sens que le portefauille de monsieur va pleurer l’année prochaine !!!!
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
LaFraiseMasquée a écrit : Tu vois, la photo du goutteur sur ton petit pied de courgette, c’est ça que j’ai ! Ils ne sont donc peut être pas à rendre, qu’en penses tu ?
Ouibein il commence à me coûter cher le joujou !!!!

Merci Vin, t’es Cro sympa !!!
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
LaFraiseMasquée a écrit : Edit : y’a pas marqué « gicleur » juste « 360° » en fait
Dis,comment je fais pour raccorder deux tuyau de diamètres différents ? il existe des adaptateurs ?

c’est à leroy merlin que j’ai acheté tous le matériel Aqua Flow, un ami m’ayant déconseillé d’acheter Gardénia car très cher et moins bonne qualité pour les gicleurs….
J’ai vu qu’ils faisaient des poches de « T » comme ma poche de gouteurs, moins cher en gros effectivement !
Je vais me faire un plan sur papier pour voir de quoi j’ai besoin.

Bonne soirée Vin !
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »
LaFraiseMasquée a écrit : Dis,comment je fais pour raccorder deux tuyau de diamètres différents ? il existe des adaptateurs ?
Salut Vin !

Au cas où tu repasserais par ici, je voulais te remercier pour tous tes bons conseils, je les ai appliqués à la lettre !!!
Tout est en place (j’ai mis des photos sur ma page) et j’ai programmé une heure à 22h tous les deux jours.
Bon, je pense arroser en plus ce soir vu qu’ici ils prévoient 30 pour cet am…..

Donc, voilà, merci pour tout !
T’as vu ta fraise?

ICI mon jardin
Liste des plantes dont je rêve:forum « Aux trocs et bons plans » sous forum « aux recherches de plantes »

Afficher :Tous les messages 1 jour 7 jours 2 semaines 1 mois 3 mois 6 mois 1 an
Trier par :Auteur Date du message Sujet
Ordre :Croissant Décroissant

Accueil du forum
Le fuseau horaire est réglé surUTC+02:00

Supprimer tous les cookies du forum

FAQ

L’équipe

Mentions légales
|Engagements
|Contact
| © 2017 Au Jardin
phpBB Metro Theme byPixelGoose Studio

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 9:07

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 9:26

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 9:33

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 9:52

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 12:36

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 13:51

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 14:46

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 15:12

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 15:37

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 15:57

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 16:21

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 16:30

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 06 mai 2009 19:24

Message

parvin»mer. 06 mai 2009 19:34

Message

parLaFraiseMasquée»mer. 20 mai 2009 13:02
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité
Nous sommes actuellement le sam. 24 juin 2017 10:41

duree arrosage goutte a goutte
(Le message s’auto-fermera dans 2 secondes)
Bonjour , Bonsoir,

J’ai un forage qui a du mal à fournirrapidement toute l’eau que je sui demande.

ma question est:

SI je fais goutter 8 fois 15 minutesavec des pauses de 2 heures entre chaqque est ce que cela fait la meme chose pour les plantes ( HAIES) qu’une fois 2 heures? D’une autre manière est ce que 8 fois 1 litre ca fait la meme chose qu’une fois 8 litresen goutte à goutte?

Merci

Avec un arrosage par goutte à goutte, l’essentiel est de savoir quel est la profondeur d’humidité résultant de ton goutte à goutte .
Autrement dit en arrosant 5x20mn, la profondeur d’humidité atteinte n’est que 20cm alors que tes racine se trouve à 30 cm – Résultat nul
Pour ton cas, en l’occurence l’arrosage de haies, il conviendrait d’arroser 1 x la journée de préférence le matin de bonheur ( pour la durée fait un essais en emfoncant un objet dans le sol afin de déterminer la profondeur d’humidité )
Par contre j’ai une question à te poser, ton goutte à goutte fonctionne avec une centrale à basse pression alimenté par une pompe comme tu as un forage . Quel type de pompe as tu
Merci A+

Salut,

j’ai lu que dans le cas d’une terre argileuse (comme la mienne), il fallait arroser en 2 fois pour eviter le ruissellement de l’eau : je fait donc 2 x 1,5 heures (le soir et le matin). lorsque je part bosser à 7h15, les pieds de la haie sont vraiment bien humide.

est-ce la bonne solution ? car j’ai lu tout et le contraire à ce sujet…

merci et a+

benoit.

Pour BEN ET JW

1 – mon forage est à 70 metres et j’ai une pompe qui est tamponée par un ballon à pression qui me sort 1,5bar si j’ai bien compris bien que les pressions de misee en marche de la pompe et d’arret de la pompe soient respectivementréglées sur le pressostat à 3 et 4 bars!!!

Cela fait efectivement du sens de savoir si les racines sont mouilées d’autant qu’av »ec les chaleurs actuellesil doit y avoir une sérieuse evaporation de surface.

Je n’ai pas d’argiles mais du terreau ou de la tterre végétale autour des pieds puis tout le reste est de la caillasse de l’Estereldonc je pense que cela doit descendre assez vite .

Si mon forage débitait assezdans cette sécheresse je laisserai volontiersmon arrosage 1,5 heure d’affilée mais cela representerait près de 2000 litres

merci de vos reponses.

cordialement

Bjr GDEFENDS,

Juste une réflexion en passant :

Si pour 1h30 cela représente un débit de 2000 litres, et que ce débit nécessaire et trop important, pourquoi ne pas changer de goutteurs pour un modèle ayant un débit instantané plus faible.

Je m’explique : 2000 litres pour 1h30 = 1320 litres/heure
Dans le cas de goutteurs de 4 litres/heure par exemple , cela représente 330 goutteurs (! belle installation, on peut arroser au moins 165 plantes !).
Changer les goutteurs 4 litres/h par des modèles 2,3 l/h ou moins et le débit instantané sera plus faible, peut être que ton forage va pouvoir donner un peu d’eau en continu sur une période plus longue ?

Le but étant évidement de ne faire qu’un seul arrosage (même un peu long) plutôt que plusieurs étapes.

SLTS
Nicolas
www.arroser.com

1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))

Accueil des forums
Aide
  |– Forum Idées déco
  |– Forum Revêtements
  |– Forum Restauration
  |– Forum Bâtiment
  |– Forum Electricité
  |– Forum Plomberie
  |– Forum Domotique
  |– Forum Auto
  |– Forum Outillage
  |– Forum Electroménager
  |– Forum Chauffage/Clim.
  |– Forum Evénement invités
  |– Forum EcoHabitat
  |– Forum Charpente et Toiture
  |– Forum Copeaux
  |– Forum Métallo
  |– Forum Trucs
  |– Forum Jardinage
  |– Forum Modélisme
  |– Forum Loisirs créatifs
  |– Forum Annonces

 
Powered ByIP.Board
© 2017   IPS, Inc .
Bienvenue invité(Connexion|Inscription)

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 232
Inscrit: 26/03/2003
Membre No.: 11 177

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 82
Inscrit: 26/06/2002
Membre No.: 6 160

Nous sommes le : 24/06/2017 – 10:41

duree arrosage goutte a goutte

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique à des fins d’abonnement à nos services en ligne, de fidélisation et de prospection commerciale. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification, de suppression et d’opposition au traitement des informations vous concernant en envoyant un e-mail ou un courrier à cil@rustica.fr ou RUSTICA, 15-27 Rue Moussorgski – 75018 Paris.Charte pour la protection des données .
Devenez membre du site Rustica pour bénéficier de nombreux services privilégiés :

Recevez chaque jeudi votre Newsletter avec du contenu approfondi et de saison
Interagissez sur le forum avec les membres de la communauté Rustica
Découvrez du contenu en lien avec vos centres d’intérêts et votre jardin

C’est gratuit ! Il vous suffit d’avoir un compte membre.
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique à des fins d’abonnement à nos services en ligne, de fidélisation et de prospection commerciale. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification, de suppression et d’opposition au traitement des informations vous concernant en envoyant un e-mail ou un courrier à cil@rustica.fr ou RUSTICA, 15-27 Rue Moussorgski – 75018 Paris.Charte pour la protection des données .

Entre ciel et terre
Eau et météo
Lune et travaux

Contrairement au poreux, le tuyau goutte à goutte ne délivre de l’eau qu’en certains points du canal. Il peut être simplement percé à intervalles réguliers ou équipé de goutteurs, dont le débit est parfois réglable. L’arrosage est ainsi adapté aux besoins des plantes, au fur et à mesure de leur croissance.
Les avantages :
Ce système convient mieux que le tuyau poreux aux plantes éloignées, dont les intervalles n’ont pas besoin d’être arrosés. De nombreux accessoires facilitent l’adaptation à une infinité de situations. Au lieu de simples goutteurs, on peut installer par endroits un petit asperseur pour arroser une zone de semis, ou brancher un tuyau afin d’irriguer l’intérieur d’une jardinière.

Les inconvénients :
Le  calcaire et les impuretés peuvent boucher ces petits orifices d’irrigation, d’où l’intérêt d’utiliser une eau très propre, notamment si elle provient d’une citerne derécupération d’eau de pluieoud’un puits . On peut les déboucher à l’aide d’aiguilles spéciales ou choisir un matériel autonettoyant. De temps à autre, changez les goutteurs de place en les décalant légèrement.Binez le solpour casser les minuscules canaux formés par l’eau et dans lesquels elle s’infiltre de plus en plus vite. On le constate dans les jardinières où, au bout de quelque temps, l’eau s’écoule par les trous de drainage sans mouiller le terreau.
Ce conseil jardin vous a-t-il été utile ?

La lettre d’actualités de Rustica.fr une à deux fois par semaine

L’actualité en vidéos une fois par semaine

Les offres et les bons plans de Rustica une à deux fois par semaine

Les informations de nos partenaires

Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Un tuyau à trous ou muni de goutteurs permet un arrosage de plantes distantes en un seul geste. Relié au réseau de distribution d’eau et réglé à basse pression, le système convient aussi aux potées. Une méthode pour arroser sans gaspiller.

duree arrosage goutte a goutte

Italiano
International
United Kingdom
USA
Français
Español
Deutsch

À réaliser soi-même

Système d’arrosage de surface

Système d’arrosage goutte à goutte

Système d’arrosage enterré

Arrosage Colibri

Notre amie L’Eau

Hydraulique de base

Choisissez votre système

Guide sur l’arrosage

FAQ

Le principe fondamental du goute à goutte c’estd’arroser chaque plante en quantité nécessaire et suffisante, seulement quandet où il faut. Avec ce système évolué, chaque plante peut trouversatisfaction… et vous aussi ! Un arrosage fréquent avec une quantité d’eauparfaitement maîtrisée, et donc sans gaspillage, maintient en effet le terrainbien oxygéné et favorise le développement optimal des plantes. Il est d’autrepart très simple de réaliser un système sur mesure, petit ou grand, pourchaque besoin différent. Le “cerveau” du système est laCENTRALE D’IRRIGATION PROGRAMMABLE. Cette centrale permet de déterminer demanière automatique et personnalisée la quantité d’eau nécessaire et lafréquence des arrosages journaliers. La centrale commande l’ouverture desvannes pour la distribution de l’eau jusqu’aux GOUTTEURS et MICRO-ASPERSEURSqui garantissent un débit continu et précis. Les goutteurs sont en outreréglables, afin de délivrer la juste dose en fonction des différents besoinsdes plantes et de la nature du sol.
L’arrosage goutte à goutte permet deréaliser un gain de temps, mais surtout d’économiser un bien de plus en plusprécieux : l’eau. En fait, la pression nécessaire pour faire fonctionner lesystème est inférieure à celle utilisée pour les systèmes traditionnelles. Legoutte à goutte permet d’autre part de définir une fréquence d’arrosage plusréduite sur les SOLS ARGILEUX, là où l’eau pénètre moins en profondeur quedans les SOLS SABLEUX. De cette façon, l’eau n’est pas gaspillée, mais bienplutôt utilisée jusqu’à la dernière… goutte.
Un arrosage excessif ou insuffisant peutgravement abîmer nos amies les plantes. La POLYVALENCE de l’arrosage goutte àgoutte résout au mieux aussi ce problème : il suffit de respecter le principede fonctionnement du système selon le type de sol, de plante et de climat,comme indiqué à titre indicatif dans le tableau précédent.
En intérieur, sur la terrasse ou dans le patio, le vaseest l’un des « habitats » les plus fréquents pour un très grandnombre de plantes d’intérieur. L’arrosage goutte à goutte représente unesolution unique pour des besoins mêmes très différents, selon le type deplante, en résolvant en outre les problèmes dûs aux déplacements et remisesen place des vases dans le milieu. En pratique, il est possible de créer UNou PLUSIEURS CIRCUITS, en diversifiant pour chacun d’eux temps et débitsd’arrosage, en les équipant de goutteurs aux caractéristiques bien préciseset en modifiant leur implantation dans le temps et dans l’espace.
Même dans le potager, les différentes plantes potagèresont des besoins différents. Les plantes qui ont un rapport particulièrement »délicat » avec l’eau, comme par exemple les tomates, peuvent êtrearrosées en utilisant des goutteurs pour éloigner le risque de flaquagepouvant développer des champignons.
La salade et les surfaces à peine semées, par contre, sont arrosées par lehaut à l’aide de micro-nébulisateurs montés sur des tiges soutenues par despiques appropriés : l’arrosage en pluie fine dispensé sera en tout pointsemblable à l’eau de pluie.
Le système goutte à goutte et la micro-irrigationoffrent une variété infinie de solutions spécifiques à chaque plante etsurface à arroser. Les micro-asperseurs à secteur fixe (90, 180 et 360°) sontparfaitement adaptés à l’arrosage des fleurs, plantes et massifs arbustifs,ainsi que les goutteurs à débit variable et auto-régulant. Ces émetteurs secaractérisent par leur consommation d’eau réduite du fait qu’ils délivrentl’eau au plus près des plantes (et des racines). Au final, un arrosagelocalisé pour éliminer tout gaspillage d’eau. Pour les parcelles étroites etlongues, comme les bordures, utiliser les micro-asperseurs à bande. Quelmatériel utilisé pour l’arrosage de petites surfaces ou de plantes à fleurs délicates? Nous vous conseillons d’utiliser les micro-nébulisateurs qui dispensent unarrosage en pluie très fine et délicate. Quel matériel utilisé pourl’arrosage de grandes surfaces, telles que plates-bandes ou parterres ouparcelles de gazon ? Les micro-asperseurs rotatifs à 360° représentent dansce cas la solution idéale. Tous les micro-asperseurs peuvent être installéssur des tiges supportées par des piques robustes : la hauteur du jet est doncréglable à souhait en fonction de la croissance des plantes. Même la portéedes micro-asperseurs peut être ajustée au moyen du robinet de réglage prévu àcet effet.
L’installation d’un système goutte àgoutte est simple. Pour réussir cette installation, il vous suffira de suivreles étapes décrites dans ce guide.
Le programmateur électronique avecréducteur de pression incorporé (réf. 91040) doit être branché directementsur le robinet ; l’eau sera distribuée par un tuyau de 1/2″ ou, enalternative, par un tuyau capillaire de 1/4″. Branchez le tuyau auprogrammateur en utilisant le raccord automatique fileté (réf.
91494) et le raccord approprié (réf.91345).
Avec le tuyau d’alimentation de 1/2″, vous pouvezcréer un véritable circuit d’irrigation pour les balcons plus grands. Dans cecas, vous utiliserez le tuyau capillaire de 1/4″ pour le branchement dechaque goutteur
Le gabarit de perçage Claber (réf. 91185) permet deréaliser des trous d’un diamètre précis pour obtenir un branchementparfaitement étanche du tuyau d’alimentation avec les tuyaux capillaires.Vissez et réglez ensuite les micro-asperseurs.
Découpez à la longueur nécessaire quelques tronçons detuyau de 1/4″. Après avoir percé le tuyau de 1/2″ au niveau desdérivations prévues, branchez chaque tronçon ou portion de tuyau au tuyau de1/2″ en utilisant le raccord 2 voies (réf. 91155). Vous pouvez égalementutiliser un robinet pour tuyau capillaire (réf.
91270), ce qui vous permettra d’avoir une plus grande maîtrise du débit dechacune des dérivations.
Branchez les goutteurs au tuyau de 1/4″ en lesdisposant au pied des plantes et en les maintenant sur toute la longueur dutuyau par les piques appropriés. Après l’installation des goutteurs,programmez le programmateur et surtout n’oubliez pas d’ouvrir le robinet !
Les micro-asperseurs sont montés sur des piques munisde tiges réglables en hauteur et doivent être branchés au tuyaud’alimentation de ½”, en utilisant le tuyau capillaire de ¼”, toujours àl’aide du gabarit de perçage approprié.
Ces micro-asperseurs existent en différents modèles pour satisfaire vosbesoins précis. Ils distribuent l’eau en quantité nécessaire et suffisante làoù il faut et dispensent un arrosage en pluie fine et régulière, comparable àl’eau de pluie.
Avant l’arrivée du gel, débranchez le programmateur durobinet et rangez-le à l’intérieur de la maison (par exemple, à la cave ou augarage) en prenant soin d’enlever la pile et de la jeter dans les conteneursprévus à cet effet (obligation conformément au décret n°99-374 du 12 mai1999).
Au début de chaque saison, mettez en place une nouvelle pile alcaline dans leprogrammateur.
À la fin de la saison, démontez les goutteurs etlavez-les sous un jet d’eau : ils seront ainsi prêts pour le printempsprochain, pour vous dispenser un arrosage toujours précis jusqu’à la dernièregoutte.
Avec les goutteurs Claber, le réaménagement est très simple et ne nécessitepas d’outils. En outre, c’est le bon moment de modifier ou de faire évoluervotre système avec les produits de la gamme Rain Jet.
© 2017 CLABER Spa — Tous droits réservés — P.IVA IT01075570935

duree arrosage goutte a goutte
Conseils pour l’arrosage des espaces verts
Les enjeux d’une irrigation raisonnée
Une irrigation excessive entraîne un gaspillage coûteux (pour le milieu et pour l’irrigant), qui peut conduire à une détérioration de la qualité des produits (tenue des fruits par exemple) et entraîne les fertilisants apportés en profondeur. Pour calculer la bonne dose d’eau nécessaire à ses cultures l’irrigant doit contrôler son installation :
– vérifier son débit horaire (par chronométrage du compteur volumique et par la mesure du débit de plusieurs émetteurs -asperseurs ou goutteurs- sur le terrain en conditions « normales » : noter le débit moyen en litres/heure).
– pluviométrie (en mm/h) = débit d’un émetteur (l/heure) divisé par la maille du dispositif (en m2). La maille du dispositif est la surface affectée à chaque émetteur (en m2). Elle est calculée à partir des distances entre émetteurs ou du nombre d’émetteurs par hectares (densite).
– calculer la durée d’une irrigation en divisant la dose d’irrigation à apporter (en mm) par la pluviométrie de l’installation (en mm/heure).
  connaître et contrôler son installation :  unexemple de calcul
Plantation de pêchers: 6.0 x 3.0 m soit 556 arbres/ha
ASPERSION : asperseur 350 l/h ; tous les deux rangs et tous les trois arbres Maille de l’asperseur : 12,0 x 9,0 m = 108 m2 Pluviométrie : 350 l / 108 m2 = 3.24 mm/h Temps pour 42 mm : 42 mm / 3,24 = 12,96 h soit 13 heures (7 jours à 6 mm/j)
GOUTTE A GOUTTE : Goutteurs 4l/h ; 1 tous les mètres 2 méthodes de calcul possibles : 1-Maille du goutteurs : 6.0 x 1.0 m = 6 m2 Pluviométrie : 4 l / 6 m2 = 0,67 mm/h
2-Nombre de goutteurs : 3 goutteurs/arbre = 1667 goutteurs/ha Pluviométrie : 4 l x 1667 goutteurs = 6667 l/h sur 10 000 m2 = 0,67 mm/h
Temps pour 6 mm : 6 mm / 0.67 = 9.0 heures (1 jour à 6 mm/j)
Et dans tous les cas: n’oubliez pas de vérifier le bon fonctionnement de votre système d’irrigation: en mesurant le débit réel de vos asperseurs et goutteurs, ou en vérifiant les volumes apportés à l’aide du compteur en tête de parcelle.

duree arrosage goutte a goutte

L’aménagement de la maison & du jardin
Recevez en avant-première toutes les nouveautés et profitez d’offres de réduction exceptionnelles.
Son installation est aisée et présente bien des avantages pour le jardinier que vous êtes : fin des corvées d’arrosage, économie d’eau, fin des maladies dues à la présence d’eau sur les feuilles… Vous devriez succomber à l’arrosage au goutte à goutte. Petit plus, vous partez en vacances l’esprit tranquille… 2-3 heures Facile 55-100 euros
A la fin du printemps de préférence, lorsque toutes vos plantations sont en place mais rien ne vous empêche de le faire en été.
&#149 Une arrivée d’eau,&#149 Un programmateur, &#149 Un réducteur de pression, &#149 Des goutteurs simples,&#149 Des goutteurs en ligne,&#149 Des asperseurs, &#149 Un tuyau Ø 20 mm, &#149 Un tuyau Ø 1/4, &#149 Des coudes,&#149 Des raccords, &#149 Des supports goutteurs, &#149 Du fil de fer.
L’idéal est de construire votre système d’irrigation en boucle pour obtenir une pression uniforme sur l’ensemble. Pour ce faire, partez d’un côté du jardin et revenez de l’autre en le fixant à la base à un té de dérivation.
A savoirLa quantité d’eau distribuée à chaque plante est indiquée sur les emballages des goutteurs et des asperseurs. Elle correspond à une quantité d’eau distribuée à l’heure.
AttentionEvitez de positionner sur le même tuyau (sur la même voie) un asperseur et des goutteurs : la pression ne sera pas suffisante pour arroser correctement.
Mieux vaut donc essayer de regrouper sur une même voie des plantes ayant le même besoin d’arrosage.
tuyau polyéthylène (Ø 20mm)Il servira de colonne vertébrale à votre installation.
tuyau polyéthylène (Ø 1/4)Ce tuyau (micro-tuyau) vous sera utile pour atteindre les plantes excentrées. Vous pourrez placer des goutteurs ou un asperseur à leurs extrémités.
tuyau perforéCes tuyaux sont perforés à intervalles réguliers et permettent par exemple d’arroser une haie sans avoir à installer de goutteurs.
tuyau poreuxIl délivre en général 4 litres par mètre et par heure d’arrosage. Il est très pratique pour le potager par exemple où les légumes sont peu espacés et dont la disposition change d’une saison sur l’autre.
Les goutteurs en ligne (débit : 2 l/h ou 4 l/h)Ils s’installent en série ou aux extrémités.
Les goutteurs réglablesCes goutteurs se règlent en tournant une molette. Ils se plantent directement sur le tuyau & Oslash; 20.
Les asperseurs (débit : 40 l/h)Utiles pour arroser les massifs. Il en existe de plusieurs sortes (demi-cercle, plein cercle).
Les goutteurs simples (débit : 2 l/h ou 4 l/h)Ils s’installent directement sur le tuyau principal ou au bout d’un micro-tuyau.
Les raccords 1/4Ces raccords se fichent sur le tuyau principal (Ø 20) pour faire partir un micro tuyau.
Les bouchons de fin de lignePour fermer une extrémité. Ils permettent en principe de purger le circuit au début de l’hiver.
Les goutteurs et les raccords 1/4 doivent s’emboîter directement dans le tuyau principal.
Inutile de vouloir absolument positionner le goûteur ou le tuyau micro-poreux directement contre la plante. Un positionnement à 5 ou 10 cm suffit largement.
Il est possible d’installer un programmateur d’arrosage qui se branche directement sur le robinet d’alimentation. Le gros de l’arrosage sera réalisé à heure dite par votre installation automatique. Mieux vaut alors prévoir un arrosage nocturne. L’évaporation est moins forte et l’arrosage plus efficace.
Relier facilement les tuyaux aux raccordsInstallez de préférence votre système d’arrosage en fin d’après-midi après avoir déroulé les tuyaux en plein soleil toute la journée. Le plastique sera plus mou et donc plus facile à installer.
Montez les raccords, goutteurs, asperseurs et tés de dérivation en utilisant une goutte d’huile de paraffine (huile de serrure).
Passer sous une allée hautePrenez une tige un peu plus longue que la largeur de votre allée et fixez-y la lance de votre tuyau d’arrosage. Utilisez deux fils de fer ou des collets en plastique.
Réglez sur le jet le plus puissant et enfoncez doucement la tige sous les dalles de votre allée. La pression de l’eau va creuser un trou qui vous permettra de passer votre système d’irrigation.
Arroser en profondeurLes plantes sensibles doivent être arrosées en profondeur pour favoriser leur développement racinaire. Elles seront moins sensibles à la sécheresse. Pour cela, enfoncez un tuyau PVC dans le sol et enfoncez-y un goutteur.
Au début de l’hiverPensez à rentrer le réducteur de pression avant les premières gelées. Il contient de l’eau et n’apprécierait que modérément le gel.
Traverser un gazonPour traverser un gazon, coupez une tranche de gazon sur quelques centimètres de large avec une bêche. Retirez cette bande de gazon et creusez une tranchée de 10 à 15 cm de profondeur pour enterrer les tuyaux.
Remettez les mottes en place et arrosez abondamment pour favoriser la reprise.
[ Notre article ‘ Entretenir une pelouse ‘ ]
Informations et photos non contractuelles susceptibles d’être modifiées sans préavis. Maison-facile.com – Copyright © 2001-2016 FIDECLIC – Tous droits réservés – Reproduction interdite

duree arrosage goutte a goutte

duree arrosage goutte a goutte

Outils

Plan du site
Mentions légales

J’ai un jeune pêcher planté voici quelques mois, il était très beau il y a encore 15 jours, fleurs, feuilles vertes et plein d’un début de petites peches. Puis d’un seul coup il s’est tout abimé les feuilles sont couleurs rouille et remplies de petits trous, les pêches tombent.   […] Il estarrosé1 fois par jours avec les petits diffuseurs degouttes à gouttespendant 1/4 d’heure, il est planté en terre. Il y a eu de forte pluie ces derniers temps, j’ai arreté l’ arrosage . Je viens de le remettre avec le soleil et aujourd’hui j’ai pulvérisé de la bouillie bordelaise.  […]C’est quoi cette maladie si s’en est une, sinon c’est quoi Y a t’il un autre produit à mettre. Merci de votre réponse car je désespère en le voyant ainsi.   […]Lire la suite
F.à.Q.Arrosageprogrammable et cuve de récupération.  […] Nous allons installer une cuve de récup d’eau de pluie.La maison est au centre du jardin donc des grandes distances àà couvrir pourarroser . Nous voulons automitiser l’ arrosageet installer desgouttes à gouttes . Comment faire avez vous des conseils Merci de votre aide.  […]Lire la suite
Je collectionne quelques ficus benjamina. je crée mes bonzais torsadés à l’aide de bouture. je bichonne un ficus de + de ioans arriere petit fils d’un ficus de 1975. il me récompense peut-être. actuellement plein de graines. est ce normal tous mes ficus ont la chance de vivre dans une véranda.   […]Bonjour, je suis une fanatique de tout ce quitouche les plantes. beaucoup de plantes attrapent des bébittes ou maladie et ca coute des fortunes en poudre et autres produits pour essayer de trouver le bobo. avant de dépenser, j’ai un petit truc qui fonctionne pour presque tout ce qui est genre pucerons.   […] je prends une bouteille d’environ 1 litre et mélange de l’eau avec 6gouttesde savon à vaisselle doux. vous vaporiser sur toute la plante (feuilles en particulier) pendant quelques jours (1 semaine environ) et lorsque vous faites un bonarrosage , faites le même mélange pourarroserla plante mais une seule fois.  […]Lire la suite
La mouche du terreau, bien que munie d’un appareil buccal de type suceur n’occasionne pas de gros dégâts à une plante. Le danger vient davantage des larves qui se nourrissent entre autre, des poils radiculaires des racines. La plante n’est alors plus en mesure de s’alimenter correctement.   […] En prévention, essayez de ne pasarroservos plantes avec excès. Laissez bien s’assécher la couche superficielle du substrat des plantes en pot entre deuxarrosageset videz l’eau retenue dans les soucoupes. L’installation d’un léger paillis de petits cailloux ou de sable peut également dissuader les mouches de venir déposer leurs oeufs.  […] Les huiles essentielles de cannelle et de géranium rosat semblent également rencontrer un certain succès dans la lutte contre les sciarides. 3gouttesde chaque diluées dans 1L d’eau. Utilisez le mélange comme eau d’ arrosage .  […]Lire la suite
Ils sont aussi très sensibles à l’évaporation de l’eau. Un bon point pour les plantes qui peuvent ainsi plus facilement réguler l’humidité de leurs racines. Toutefois, en été, lors de fortes chaleurs, ces pots nécessitent un peu plus d’ arrosageque les autres contenants en bois, céramique, plastique ou autre.  […] Les amateurs de pots en terre cuite auront remarqué qu’au fil du temps, ces derniers se couvrent de plaques de calcaires à l’extérieur. Pour éviter un tel problème, il suffit de troquer l’eau du robinet habituellement utilisée pour l’ arrosagepar de l’eau de pluie, beaucoup moins calcaire.  […] Le moindre défaut d’ arrosagepourrait donc être irréversible sur la bonne santé de la plante. Alors qu’installés directement sur la terre, le droit à l’oubli est (un peu plus) autorisé.  […]Lire la suite
je ne possède que desarrosages gouttes à gouttesmais j’ai vu ma facture d’eau multipliée par deux Combien de temps minutes préconisez-vous.  […]Lire la suite
Le tuyau micro-poreux est un système d’arrosagequi permet de maintenir l’humidité du sol grâce auxgouttesd’eau qui s’échappent lentement par les pores du tuyau.  […] Ciomme pour les autres systèmes de micro- arrosagede précision, en s’écoulant lentement, l’eau a le temps d’imprégner le sol et de l’irriguer. On évite ainsi le lessivage des sols, le gaspillage d’eau et la formation d’une croûte de terre. La terre reste souple.  […] Si la pression est trop forte, legoutte-à-goutten’est plus respecté. L’eau s’écoule trop fort par petits jets à certains endroits et pas assez à d’autres. Il faut ainsi trouver la bonne pression. C’est sans doute l’une des sources d’échec à l’ arrosagepar tuyau micro-poreux.  […]Lire la suite
Goûtez ces galettes, parfaites pour un buffet froid ou une entrée festive.   […] 2. Sur la galette, disposer la truite fumée.Arroserde quelquesgouttesde citron.  […]3. Recouvrir d’une feuille de salade, puis de fromage aux herbes. Terminer par une feuille de salade.   […]Lire la suite
L’irrigation pargoutteursou asperseurs, ou micro- arrosageou encorearrosagede précision, consiste à apporter à chaque plante exactement la quantité d’eau qui correspond à ses besoins.  […] Si vous le pouvez, investissez dans un programmateur d’ arrosage . C’est tellement confortable de n’avoir plus qu’àarroserponctuellement tel ou tel pot, le gros de l’ arrosageétant réalisé à l’heure dite par votre installation automatique. Quel joie également de revenir de vacances sans retrouver un champ de ruines ou plutôt de plantes desséchées.  […] J’utilise avec satisfaction le micro- arrosagesur mon balcon pour mes bacs et pots. J’ai un système degoutteursalimentés gravitairement par une réserve en charge. Ne pas se décourager la mise en régime et le réglage demandent du temps. Maintenant à l’heure de l’ arrosageje prends l’apéritif (un jardinier ça s’ arroseégalement)et regarde mes plantes pousser.  […]Lire la suite
F.à.Q.Arrosagekit reservegoutteuririso.  […] Bonsoir a tous Je sais qu’il est encore tot mais je commence deja a penser aux vacances d’aout et donc a trouver un sisteme d’ arrosagepour mes bebes. Je voudrais savoir si quelq’un connait ou a deja utiliser le KIT DARROSAGE GOUTTEURIRISO celui que l’on peut brancher a une cuve d’eau ou bidon de 5 a 5000 litres.  […] … Penser vous que cette metode est bien pour 1 moi d’absence Serais t’il possible de le laisser toujour brancher meme quand on est a la maison pour eviter les trajet avec l’ arrosirMerci beaucoup.  […]Lire la suite
Gerbeaud.com est membre de la Société Nationale d’Horticulture de France et de l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture.

duree arrosage goutte a goutte

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 32
Bonjour,
Je suis en train de mettre en route progressivement mes parcelles potagères. Force est de constater que les étés secs s’enchainent par chez moi, et que mon sol argilo-calcaire draine beaucoup.
Je me retrouve à biberonner régulièrement mon potager à l’arrosoir (tous les 2-3 jours). De temps en temps, j’oublie ce qui met les plants les plus ensoleillés en stress hydrique.
Comme l’an dernier, il a fallu arroser à l’eau de ville pendant un épisode quasiculaire ((c)Philou67) après avoir consommé la totalité de ma cuve EdP et de la baignoire dessous (total ~700l ?).
Il est clair qu’il faut que je paille mieux et bine plus (encore faut-il trouver le temps!). J’essaye aussi leeeentement d’endurcir mes plants de tomate (par sélection des semences issus des plants qui s’en sortent le mieux). Mais tout ça ne suffira pas à remplacer l’arrosage, au moins pour quelques années.
D’où l’idée de mettre en place un arrosage goutte à goutte qui pourrait être alimenté par une cuve aérienne un peu surélevée. Vu la distance entre ma récupération de pluviale et le potager, il me resterait à remplir cette 2e cuve, et ouvrir/fermer le robinet. Voir même moins que ça s’il existe des minuteurs sur accu.
Est-ce que l’idée est viable ou aberrante? Quelles sont les limitations/contre-indications de ce type d’arrosage? Quel type de matériel doit être mis en oeuvre? Quels sont les écueils à éviter? De combien faudrait-il surélever? Quel ordre de prix pour un potager de l’ordre de 2x10m²?
« I’m an absolute beginner »
– David Bowie

—–

« Bonjour yoghourt,
c’est un projet intéressant que vous avez là.
l’installation d’un système d’arrosage est censé avoir de nombreux avantages (notamment en termes d’économies d’eau). Je sais qu’il existe des kits prêts à l’emploi ( a voir en jardinerie par exemple). Mais pour la fabrication de son système maison on a besoin de ce genre de matériel :
un tube en polypropylène diamètre 16 – 4 bars, des raccords, des coudes, des supports goutteurs, des goutteurs simples et/ou des goutteurs en ligne, des asperseurs, un programmateur (éventuellemnt, pour éviter les oublis), un réducteur de pression etdu fil de fer . Eventuellemnt une ou des pompes, si la sur-élévation du réservoir est insuffisante… Sinon, vous trouverez aussi plein d’informations utiles sur cette section du forum aujardin, également.http://www.aujardin.org/arrosage-f32.html
après désolé, mais pour le dimensionnement plus précis, et les tarifs, là, je sèche
en espérant vous avoir donné de quoi avancer … un peu, amicalement.
Bonjour, c’est une bonne idée, j’ai toujours arrosé mon potager(et quelques uns de mes clients) avec du goutte à goutte, ça marche très bien, il faut juste se méfier des kits bon prix et essayer de trouver du matériel qui tienne la route, pour la mise en place facile j’utilise du tuyau de 16 prépercé (un goutteur déjà en place tout les 30 ou 50 cm), les goutteurs en place ont un litrage / heure fixe et un programmateur est très pratique mais non indispensable si on s’occupe souvent de son jardin.
Les prix sont très variables (entre 10 mètres linéaires au brico machin et 400 m chez le grossiste) mais, mise à part le programmateur, ce n’est pas du matériel très cher (au max 2,5 € le ml)
Ce système marche à partir de 1 bar et il faut pas que la pression augmente trop sinon besoin d’un limiteur…
Voilà, n’hésitez pas si vous avez des questions plus précises…
bonsoir pour un potager de 20 m² je trouve cette idée assez aberrante ,
surtout si vous arrosez que tous les 2 ou 3 jours ce n’est franchement pas la mer a boire .
j’ai une serre équivalente sous BRF et paillis j’y passe tous les jours ,j’arrose au besoin ,ça prend 5min et ça permet de surveiller l’évolution du potager ,c’est plutôt une chose importante a faire pour qui se soucie un minimum de ces plantes ,bon après si vous voulez pas vous en occuper et passer juste pour la récolte c’est vous qui voyez …
Bonsoir J.L.
Je suis content que cela ne vous prenne que 5 minutes. Pour information, chez moi, les 5 minutes (chrono) sont déjà largement mangées rien qu’avec le temps de remplissage des arrosoirs. Quoiqu’il en soit, ce temps là n’est pas en question en ce qui me concerne.
Notez que mon idée évoque une 2e cuve à remplir à la main, donc ça ne change pas fondamentalement les allées et venues à l’arrosoir (ou au seau).
Peut-être est-ce mon évocation de minuteur ou programmateur qui vous a fait bondir? L’idée sous-jacente est de pallier en premier lieu le risque d’oubli d’arrêter l’eau. Il me semble que l’arrosage au goutte à goutte s’étale sur facilement 2h. J’ai déjà oublié une fois de couper au robinet l’alimentation d’un tuyau d’arrosage quasi-fermé. Le cognassier a relativement apprécié, les adventices environnantes aussi. C’est gâcher.
C’est pour cela que je parlais de minuteur.
Et par extension, pourquoi pas aborder la question du programmateur. Comme je l’évoquais dans mon précédent message, le risque existe d’absence au potager pendant quelques jours. Cela peut être causé par une semaine très chargée côté boulot et travaux dans la maison et tutti quanti, ou encore plus simplement dû à une absence physique du domicile.
Mon but premier est une meilleure gestion de l’eau, qui est le nerf de la guerre pour une grande partie du potager, sans tomber dans l’excès d’un potager « sous perfusion » tant que faire se peut.
Merci pour le lien Ruim.
St20, vous dites 1 bar mini? Ca fait 10m de hauteur d’eau. Aïe. Savez-vous s’il existe des systèmes fonctionnant à pression plus faible?
> goutte à goutte qui pourrait être alimenté par une cuve aérienne un peu surélevée.
Donc faible pression . hors de question de prendre tous les systèmes d’arrosage gout à gout classique.j’ai fais des essais et même en montant une petite cuve en haut d’un arbre(soit environ 1 bar), les goutes à goutes classique ne fonctionnent pas.
Ce n’est que cette année que j’ai enfin trouvé chez Casto (je crois) un kit d’arrosage goute à goute pour cuve de récup eau de pluie.
Botanic ne fait pas encore.
le système fonctionne effectivement bien avec un hauteur d’eau de moins d’un mètre (le minimum étant de 80 cm je crois).
Pour l’instant prix encore élevé à mon gout et pas d’achat possible de gouteur à l’unité ou par pack. seul des kit sont actuellement disponibles
mon potager et plus haut que le bas de ma maison , je remplis donc manuellement une petite cuve manuellement, je contrôle donc ainsi la quantité d’eau qui sera distribué.
ps :je cherche à savoir si il existe des tuyaux micro-poreux pour faible pression.
complément d’info.
casto
kit d’irrigation pour récupérateur d’eau de pluie
24 gouteurs
1 raccord de tuyau avec filtre intégré
5 m de tuyau jardin
6 kits de 4 gouteurs (2 mini tuyaux de 0,6 m, 2 mini t de 1,20m, 2 mini t de 2,4m)
hauteur mini de la cuve 35 cm (hauteur de la vanne).
prix : j’ai plus le ticket de caisse. Mais je trouve tous ces systèmes vraiment pas donnés.
complément 2
c’estici
21 euros http://www.castorama.fr/store/Kit-di…rchResult=true
il y a un autre kit plus complet mais plus cher (bien trop a mon gout)
les 2 kits sontici
En effet pour les raisons évoqués par vincent38bis aussi jamais je n’installerai ça dans mon jardin .
Pour pallier aux aller/retour incessants des arrosoirs j’ai enterré ma cuve de récupération d’eau de pluie a proximité immédiate du potager ,je m’en sers donc comme un puisard en y plongeant l’arrosoir dedans ,rien ne m’empêche d’en installer une deuxième a la suite pour récupérer le trop plein de celle ci et ainsi de suite .
comme ça pas besoin de tuyau dans tous les sens ,de programmateurs qui tombent en panne ,de tuyaux percés ,de gicleurs qui se bouchent ,de cuves dans les arbres ….bon après chacun ses gouts
J.L., je vois bien que vous êtes agacé. Vous n’en lisez même plus les messages à la lettre. Si je fais un parallèle avec la thermique du bâtiment, pour mieux chauffer en hiver, vous me proposez ici en gros d’installer une plus grosse cuve de fioul (comme ça, pas de souci à faire tourner la chaudière tout le temps). Moi, j’essaye de mieux isoler.
Pour info, le captage d’edp par une cuve de diamètre 1m, à moins d’avoir des orages torrentiels, ça va pas loin. Mon captage se fait à partir d’un toit de garage (une demi-dizaine de m²), à 30m du jardin. Installer N cuve au point de captage ne changera pas la distance L (où alors, c’est que je suis en train de tordre le champ gravitationnel)
ben j’avais cru comprendre que vous vouliez aussi économiser de l’eau ,donc plus vous pourrez en stocker plus vous économiserez de l’eau de la ville et votre argent en passant .
je vous faire part de mon instalation économique en temps ,argent ,énergie et eau ,si cela peut vous aider tant mieux sinon tant pis .
suite a votre édition , je répond de nouveau .
effectivement si votre source de récupération d’eau de pluie est insuffisante il faut soit songer a l’améliorer soit passer outre et dans ce cas je comprend votre envie d’économiser la moindre goutte .
par contre je demande des explications sur votre histoire de champ gravitationnel ,j’ai pas tout capter
pour ma part le fait d’avoir installé la cuve dans le jardin me fait économiser les 30 mètres qu’il y a entre le toit et le jardin ,et ce n’est pas rien ..
ps : je ne suis pas agacé ,c’est juste que les « jardins » en plastics de chez Brico machin ça ne me dit rien qui vaille pour rester poli .
Pour faire un goutte à goutte facilement, prendre du tube diamètre 4/5 mm souple (certains trop raides ne s’y prêtent pas), et insérer une vis de 4 à 5 mm en vissant plus ou moins pour régler le débit.
Je pense que ce système fonctionne avec une faible pression…
Tuyau d’alimentation générale polyéthylène 13/16 mm et longueur des tubes 4/5 mm suivant les distances des plantes..
Plus dur à trouver les raccords 13/16 avec 2 sorties pour 4/5 mm…
Toujours installer un filtre au départ de la cuve…
A une époque j’avais mis des tuyaux poreux enterrés, mais il faut prévoir leur emplacement en fonction des rangs de légumes… Efficaces pour limiter l’évaporation…
Autre problème, un coup de bêche malencontreux (souvent on oublie leur existence)…
Dernière solution, mettre du charbon de bois dans le sol > rétention de l’eau, abri pour les micro-organismes, favorisation de la pousse, …etc, etc, …
MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Bonsoir,
Je ne sais pas ce qu’est un jardin plastic. J’ai un peu jardiné aujourd’hui. J’en ai profité pour faire une photo. jardin_3_4.JPG
Et l’état fort sec de la pelouse-prairieIMG_4055.jpg
Cdlt,
Y.
Bonjour,
Quelques photos de mon installation d’arrosage en goutte à goutte au printemps 2010. http://picasaweb.google.fr/jeanclaud…GQn_6QrNvF3wE#
Les photos ont été prises sur environ la moitié de la superficie de mon potager… Pour ne pas oublier de fermer les vannes d’ouverture de mes cuves aériennes de 1000 l et de 500 l, j’ai fait l’acquisition chez Castorama de 3 programmateurs à piles d’un coût unitaire de 15 à 16 euros… L’arrosage se fait pendant un 1/4 heure chaque 24 heures, à partir de 22 h.
Je ferme les vannes lorsqu’il pleut et je nettoie le filtre qui se trouve après le programmateur de temps en temps…
Et ça marche, depuis bientôt 5 ans maintenant
Cordialement
Page 1 sur 3 1 2 Dernière Aller à la page:
Par michel dhieux dans le forum Jardinage
Par citronbrun dans le forum Dépannage
Par fred1330 dans le forum Dépannage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement09h42 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

duree arrosage goutte a goutte

Mon compte

SE CONNECTER

Première visite ? Inscrivez-vous

Mon profil
Mes paramètres de compte
Mes commandes

0

Mon panier

Pour lesplantes d’intérieurou debalcon ,le système basique composé d’ungoutteur raccordé à une simple réserve d’eautype bouteille d’eau minérale peut vous convenir.Pourplusieurs plantes , un bidon de plusieurs litres, placé en hauteur, peut être raccordé à plusieurs endroits en réalisantun réseau composé de tuyaux flexibles de 4/5 mmde diamètre (capillaires), detéset degoutteurs individuels réglablesmanuellement.Cette installation d’ arrosage automatique pour plantes d’intérieurestautonomeet ne dépend d’aucune énergie : tant qu’il y a de l’eau, ça coule !
Selonla surface de votre jardin , vous avez le choix entre l’arrosoir, unsystème d’arrosage classiquede surface ouun système d’arrosage enterrépartuyaux microporeux.
Ces installations sont assez simples de réalisation : unecentrale de programmation(boitier électronique avec électrovannes) que l’onraccorde au robinet de distribution d’eau(ou à toute autre alimentation) et àdes tuyaux, microporeuxou avecgoutteurs , avec autant dedérivationsque nécessaire !
Lenombre d’arrosagesjournaliers/hebdomadaires à déclencher ainsi que leur duréeest programmable .  Laplage de réglageest variable selon les programmateurs, à vous de comparer !
Comme tout bon jardinier qui se respecte, vous insistez sur la nécessité d’arroser chaque variété de plante avec laquantité d’eau précisequ’elle demande et à lafréquenceidéale. Bien entendu, vous pensez à l’ écologieet souhaitez éviter toutgaspillage d’eau.La réponse à vos exigences :l’irrigation automatique.
Programmateur
Leprogrammateurest le cerveau de l’installation, est une merveille de technologie. A l’origine minuterie, il est très vite devenucalendrier programmableanalogique puis numérique.Ce petit ordinateur peut être associé à unesonde météorologique, une sonde d’humiditéet même à unpluviomètre  ! Eh oui, s’il pleut pourquoi arroser ? Le dernier cri est l’appareil Bluetoothconnectable à un Smartphone ou à une tablettevia une application quipeut gérer d’un simple clic à distance   le programme d’arrosage , la durée, combien de temps il reste et même connaître l’état de la pile s’il y en a une !  Le top !
Centrale de distribution
Lacentrale de distribution , ou centrale d’irrigation, est à l’arrosage ce qu’est la gare de triage à la SNCF. Toutes les combinaisons sont possibles grâce à sesélectrovanneset sesembouts de dérivationmodulables à souhait. Elleréduit la pressiondu robinet ou de la pompe et peut comporter unfiltre .
Tuyaux en polyéthylène
Le ou lestuyaux en polyéthylènerigide (résiste aux UV, aux basses températures et à la formation d’algues) sont différents des tuyaux classiques en raison de leurutilisation en basse pression . D’undiamètreintérieur de13 ou 16 mm , ilsconduisent l’eau à proximité de la zone à traiter . Des dérivations  desservent destuyaux flexibles de 4/5 mmprès des plantes à arroser. Il existe destuyaux à goutteurs incorporés(souvent placés à 30 cm d’intervalle). On trouve des longueurs jusqu’à 50 m, idéales pour les haies !
Pour aller à l’essentiel et être certain de ne rien oublier, l’installation d’un circuit d’arrosage goutte à goutte nécessite :

un programmateur , pour planifier les heures et durées d’arrosage ;

une centrale de distribution , appelée égalementnourrice , véritable carrefour de votre installation ;

tuyaux en polyéthylène rigidede 13 ou 16 mm pour acheminer l’eau comme réseau principal ;

raccords capillairesde 4 ou 6 mm, pour localiser l’arrosage via le réseau secondaire ;

goutteursde différents types ;

tés, croix, coudes, raccords droits, bouchons, colliers, nez de robinet, robinets d’arrêt, piquets de tuyauxpour constituer votre réseau ainsi qu’unealimentation d’eauvoire unréducteur de pression . 

Pourfixer les capillaires sur le tuyau principal , il vous faut un petit outil appeléperforateur , dédié à la pose de dérivations ou de goutteurs.
Si vous devez modifier votre réseau, enlevez le goutteur et à la place, mettez-y unbouchonqui rendra étanche l’installation. Ne percez pas avec n’importe quel accessoire : un minimum de précision est nécessaire pour obtenir une bonne étanchéité ! Et pensez «  prévention  » en installant en fin de ligne unevanne d’arrêtqui permettra depurger l’installation avant l’hiver- le gel endommagerait votre circuit d’arrosage.
En optant pour ce système d’arrosage, vouséconomisez 70 % d’eauce qui n’est pas négligeable ! Plongez-vous dans l’univers du goutte à goutte, laissez vous prendre au jeu en laissant libre cours à votre ingéniosité et votre création et vous deviendrez non pas le maitre des eaux de Versailles mais indéniablement un acteur de l’écologie !

Aperçu rapide

10%
d’économie

Kit goutte à goutte Ø 16 x 25m

(25 avis)

17€ 99
19,99€

Ajouter au panier

Aperçu rapide

Tuyau poreux en rouleau de 50m en 1/2″

(15 avis)

26€ 02

Ajouter au panier

Aperçu rapide

20%
d’économie

Brumisateur de terrasse 6 buses 6 mètres

(1 avis)

23€ 12
28,90€

Ajouter au panier

Aperçu rapide

17%
d’économie

GARDENA – Tuyau de raccordement de micro-irrigation Ø 13 mm – 50 m

(7 avis)

15€ 13
18,30€

Ajouter au panier

© 2017 ManoMano

Plan du site

Conditions générales d’utilisation

Mentions légales

Un projet de bricolage ou de jardinage ? Posez vos questions à la communauté !
Tés, coudes, croix, raccords, nez de robinet, programmateur, tuyaux polyéthylène, raccords capillaires, goutteurs, brumisateurs, asperseurs : voilà de quoi réaliser un circuit d’arrosage goutte à goutte parfait ! Et pour les installations simples : place aux tuyaux microporeux ! Ouvrez les vannes, la pression monte !
Fiche écrite par Michel, Soudeur professionnel et passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art. J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.
Avez-vous trouvé cette fiche utile ? Oui
Soyez les premiers bricoleurs à recevoir nos promos par email :

duree arrosage goutte a goutte

Irrigation
Agriculture
Espaces Verts

Serres
Hors sol
micro aspersion

Choisir une culture
Abricot
Ail
Asperge
Fleurissement
Fraise
Maïs
Melon
Noix
Oignon
Olive
Pêche & nectarine
Poireau
Pomme
Pomme de terre
Prune
Salade
Tabac
Truffe
Vigne

Irrigation
Agriculture
Espaces Verts
Serres
Hors sol
micro aspersion

Des produits innovateurs conçus pour maximiser la croissance de vos cultures tout en réduisant la consommation des ressources naturelles.
Des solutions complètes : gestion de projets et agriculture.
Bien implanté dans les pays où les ressources en eau sont limitées, le goutte à goutte enterré peine à se développer dans le secteur des espaces verts français. Cette technique a pourtant des atouts à faire valoir, notamment en matière d’économies d’eau et de réduction des interventions. Les produits, aujourd’hui arrivés à maturité, permettent de réaliser des installations durables, à condition de respecter certaines règles à l’installation.
L’invention du goutteur en plastique moderne est attribuée à l’Israélien Simcha Blass. Elle fût rapidement reprise par la société Netafim, qui commercialisa en 1965 les premiers tuyaux de goutte à goutte. Les gouetteurs, véritable coeur du système, n’ont depuis cessé d’évoluer pour répondre notamment aux problèmes de colmatage. Les premiers modèles enterrables sortent dans les années quatre-vingt-dix. Destinés avant tout au secteur agricole, ils trouvent aussi des applications dans l’arboriculture, les cultures légumières ou la vigne. Encore confidentiels dans les espaces verts français au début des années 2000, ils sortent petit à petit de l’ombre avec l’augmentation des prix de l’eau et la sensibilité croissante vis à vis de la préservation de la ressource. Sur le marché français, nous avons recensé trois solutions enterrables destinées aux espaces verts : l’Unitechline AS de Netafim, le DL2000 de Toro et, depuis le début de l’année, le XFS de Rain Bird. Tous trois se présentent sous la forme de tuyaux lisses en polyéthylène, de 16mm de diamètre et 1,2 mm d’épaisseur, à l’intérieur desquels sont disposés à intervalles réguliers (30 ou 50 cm) des goutteurs en plastique, dits « intégrés » ou « en ligne ». Leur débit varie suivant les produits : 1,6 l/h pour l’Unitechline 16, 2 l/h pour le DL2000 et 2,3 l/h pour le XFS et l’Unitechline 20.
Des barrières antiracines dans les goutteurs
« Il est souhaitable d’avoir le débit le plus faible possible pour optimiser la diffusion par capillarité et éviter les pertes par percolation », explique Bruno Montagnon, le responsable de la branche espaces verts de Netafim pour la France. « Mais une barrière psychologique dans le secteur nous empêche de descendre au-dessous des 1,6 l/h comme sur nos produts agricoles. » Pour atteindre ces faibles débits de sortie, la pression de l’eau doit être fortement dissipée à l’intérieur des goutteurs, tout en évitant leur colmatage par les particules ou les composés chimiques en suspension dans l’eau. Les fabricants ont donc abandonné les circuits à flux laminaire du début au profit de circuits en zigzag favorisant un écoulement turbulent. L’eau assure ainsi le nettoyage du goutteur, qui est alors dit « autonettoyany ». Les modèles modernes sont également autorégulants : leur débit reste constant sur une plage de pression de fonctionnement allant habituellement de 0,5 à 4 bars. Ceci permet d’obtenir des débits homogènes sur toute la longueur du tuyau et dans les pentes.
A ces caractéristiques partagées par l’ensemble des goutteurs se rajoutent deux problématiques spécifiques aux systèmes enterrés : l’effet de succion à la fermeture de la vanne, qui aspire les particules de terre dans le tuyau, et l’intrusion des racines. Certains fabricants intègrent des dispositifs antisiphon dans leurs goutteurs, en complément de la vanne d’entrée d’air positionnée sur le réseau. En revanche, chaque fabricant a développé son propre dispositif antiracinaire. Netafim et Rain Bird ont opté pour les barrières physiques alors que Toro a choisi une barrière chimique. Le premier utilise une « pré-chambre de perte racinaire », qui joue sur une forte humidité et sur le géotropisme pour bloquer les racines. Le second utilise une puce de cuivre grâce à laquelle les acides organiques exsudés par les racines libèrent des ions Cu²+, qui endommagent les membranes cellulaires et perturbent la croissance des racines. De son côté, Toro imprègne ses goutteurs de Treflan, un herbicide à base de trifluraline (procédé Rootguard). Il paraît important de préciser que cette molécule n’est pas inscrite dans l’annexe 1 de la directive 91/414/CEE (qui autorise l’utilisation des molécules inscrites dans les produits phytosanitaires).
Malgré l’amélioration technologique des goutteurs, la questin de la durée de vie des installations enterrées demeure cruciale.Malheureusement, les expériences sur le long terme manquent cruellement dans l’Hexagone. L’exemple de la mairie de Port-de-Bouc (voir témoignage ci-dessous) laisse supposer que de tels systèmes peuvent aisément fonctionner pendant plus de dix ans. Mais cette longévité n’est pas due uniquement à la seule fiabilité des tuyaux. La qualité de l’eau rentre également en compte. Le concentration de calcaire, contrairement aux installations de surface, ne pose pas de problème car l’absence d’évaporation évite toute minéralisation. En revanche, un fort taux de matières solides en suspension (MES) peut être problématique (voir la partie installation). Il vaut donc mieux confier la partie conception (filtration, dimensionnement) à un bureau d’études spécialisé.
Port-de-Bouc : des installations vieilles de quinze ans
La ville de Port-de-Bouc, dans les Bouches-du-Rhône, utilise l’Unitechline AS de Netafim depuis 1995. Elle possède aujourd’hui environ 13000 m² de pelouses et de massifs arrosés par la racine et fait figure de modèle dans le domaine. Alain Ramage, le responsable de l’arrosage sur la commune, est un fervent défenseur de la technique : « La durée de vie des réseaux enterrés est suffisante pour l’arrosage des pelouses, habituellement remplacées tous les dix ans. Nous avons même des systèmes de plus de quinze ans qui fonctionnent encore. Le coût d’installation  est souvent supérieur à un arrosage par aspersion, mais cette technique nous permet de diminuer nos interventions de 70 % par rapport aux installations en surface. Ainsi, sur certains secteurs, je ne suis intervenu que deux fois en dix ans. Enfin, si l’arrosage est démarré au bon moment dans la saison, sa fréquence peut être diminuée de moitié par rapport aux systèmes traditionnels, et on obtient un gazon plus compact et plus résistant à la sécheresse. »
Les avantages par rapport aux systèmes de surface
Contrairement à l’arrosage par aspersion, cette technique de micro-irrigation (ou irrigation localisée) libère l’eau, en petites quantités, directement au niveau des racines. Les phénomènes de ruissellement, d’évaporation et de dérive sont donc considérablement réduits par rapport aux systèmes aériens. La percolation vers les nappes phréatiques est également moins importante car l’eau a plutôt tendance à se déplacer par capillarité et non par gravité. Les tuyaux souples s’adaptent par ailleurs à toutes les configurations et permettent de réaliser un arrosage de précision sur les surfaces étroites (bandes axiales entre les voies de circulation) ou particulièrement sinueuses (tours de bunkers). Fini les projections sur les zones passantes et la formation de flaques sur la chaussée. Cet arrosage linéaire offrirait par la même occasion une plus grande homogénéité que les systèmes rotatifs. Les économies d’eau par rapport aux arroseurs se situeraient ainsi dans une fourchette comprise entre 30 et 70 %.
Cette irrigation par la racine offre également plus de flexibilité de programmation sur les espaces fréquentés par du public. Les apports d’eau peuvent ainsi être effectués durant la journée, au plus près des besoins des plantes. Un autre argument fréquemment cité par les utilisateurs est la diminution du vandalisme et du vol, qui se révèlent importants sur les systèmes aériens. Ici, le système est entièrement caché à la vue et donc aux tentations. Si le gain en termes de fournitures est évident, cela génère par la même occasion des économies indirectes, liées à la baisse du nombre d’interventions et de la consommation d’eau. Ce paramètre peut se révéler essentiel sur les zones particulièrement fréquentées, comme le montre l’exemple de la ville de Toulouse (voir ci-dessous). Parmi les autres avantages de l’arrosage souterrain, les fabricants citent la moindre levée des adventices annuelles, la surface du sol restant sèche et la limitation des maladies induites par un excès d’humidité sur le feuillage. Cette technique permettrait également de diminuer les quantités d’engrais utilisées en les apportant avec l’eau au plus près des racines (fertigation). Mais cette pratique, courante en agriculture, est encore peu répandue dans le domaine des espaces verts.
Toulouse : une solution au vandalisme
En 2008, la mairie de Toulouse souhaitait rénover un epelouse de 1400 m² située sur la promenade Henri-Martin, en bordure de la Garonne. La question  s’est alors posée de repartir sur un arrosage par aspersion ou d’opter pour un arrosage par goutte à goutte enterré. Le site, très fréquenté de jour comme de nuit, était en effet sujet à un vandalisme important sur les asperseurs. « Nous avons ainsi eu à remplacer jusqu’à 75 arroseurs dans une même semaine », explique Vincent Deltrieu, chargé du projet au sein du bureau d’études de la direction des jardins et espaces verts de la ville. Un comparatif chiffré entre les deux techniques a donc été réalisé. Les frais engagés pour la mise en place du réseau de 38 arroseurs étaient de l’ordre de 22400 € contre 30350€ pour le système enterré. En revanche, avec la moyenne constatée de 135 remplacements d’asperseurs par an, les frais annuels d’entretien du premier se montaient à environ 7750 €, alors qu’ils se limitaient à 1197 € pour le second (remplacement des filtres tous les deux ans). Le surcoût lié à l’installation du goutte à goutte enterré a donc été rentabilisé en moins de deux ans.
En plus de l’arrosage traditionnel, les tuyaux enterrables peuvent être utilisés pour des applications plus spécifiques. Des tuyaux de plus faible diamètre, avec des goutteurs tous les 15 cm, sont ainsi proposés pour l’arrosage des bacs et des suspensions. L’autorégulation des goutteurs diminue aussi les problèmes de gravitation pour l’arrosage des murs végétalisés. Netafim vient aussi de sortir le Covernet, un système destiné aux toitures végétalisées, qui intègre des lignes enterrables de faible épaisseur au sein de toiles non tissées. Ce produit devrait accélérer et simplifier la mise en place des couverts extensifs. Mais l’application la plus prometteuse reste l’utilisation des eaux usées dans ces systèmes enterrés. Selon une norme internationale, les tuyaux destinés à recevoir cette eau non potable sont de couleur violette. Cette pratique est autorisée en France à titre expérimental depuis 2010. La réglementation française ne fait pas de distinction entre les systèmes par aspersion et les systèmes enterrés, mais des études tendaient à démontrer que l’application souterraine des eaux usées diminuerait les risques vis à vis du public. Ce marché, encore balbutiant en France, est particulièrement développé chez nos voisins espagnols.
Bien adapté à l’arrosage  des gazons et des massifs arbustifs, le goutte à goutte enterré est en revanche déconseillé pour les arbres, car ils risque de favoriser un système racinaire  superficiel.
L’espacement des goutteurs et des lignes
Il convient de choisir l’écartement des goutteurs (30 ou 50 cm) et d’adapter l’espacement des lignes en fonction de la végétation et de la nature du sol. En effet, plus la proportion de sable est forte, plus la vitesse d’infiltration augmente. Le profil d’humidité a ainsi tendance à s’allonger verticalement, ce qui nécessite de resserrer les lignes. De la même façon, plus la végétation est dense et plus il faut rapprocher les goutteurs. En règle générale, l’espacement intergoutteurs et interlignes est de 30/30 cm pour un gazon et de 50/50 cm pour des arbustes.
En ce qui concerne la profondeur d’enfouissement, les tuyaux doivent être placés dans la rhizosphère, idéalement en la surface et la zone racinaire. Pour le gazon, la profondeur conseillée varie entre 5 et 15 cm en fonction des espèces de graminées utilisées (5 cm sous du ray-grass anglais et 15 cm pour la fétuque). Sous des massifs arbustifs, elle va de 5 à 30 cm. Si des interventions mécaniques sont envisagées (binage, carottage), il faut veiller à positionner l’installation hors de portée des outils. En revanche, le décompactage, trop profond, est proscrit. 
Il faut séparer les réseaux  en fonction du type de végétation (gazon ou massifs) et veiller à ce que chaque secteur corresponde à un même besoin en eau (zone ensoleillée ou à l’ombre). Un programmateur se chargera d’ouvrir les différentes électrovannes du secteur. Un régulateur en amont du réseau évitera que la pression ne dépasse les 4 bars et n’endommage les tuyaux de goutte à goutte. Le débit nécessaire doit également être inférieur au débit d’entrée disponible, afin d’avoir une vitesse d’eau suffisante dans les tuyaux à l’ouverture de la vanne (0,4 m/sec au minimum). Cette « vague » assure le lavage des sédiments accumulés dans les tuyaux lors du précédent arrosage. la filtration de 130 microns, habituellement préconisée en amont du réseau, laisse en effet passer les argiles, les limons, la matière organique et les minéraux en suspension, qui peuvent, à terme, boucher les tuyaux. Pour les eaux chargées (fort taux de MES), propices au développement des bactéries, on peut avoir recours à un prétraitement aux UV ou à de la micro-oxygénation. En revanche, les eaux ferrugineuses nécessitent un coût de traitement rédhibitoire. Chaque secteur doit en plus comporter une vanne à air au point le plus haut et un collecteur avec une vanne de purge au point le plus éloigné. La longueur maximale des lignes latérales en fonction de la pression d’entrée et de l’espacement des goutteurs. Il faut se référer aux données fournies par chaque fabricants. Pour l’Unitechline AS avec une pression de 4 bars, la longueur maximale est par exemple de 140 mètres avec des goutteurs espacés de 30 cm et de 219 mètres en espacement de 50 cm. Pour les zones pentues, il est recommandé de disposer les lignes perpendiculairement à la pente, en espaçant légèrement plus les tuyaux situés sur la partie basse.
La pose peut se faire selon deux techniques. La plus simple et la plus efficace consiste à décaisser entièrement le site selon la profondeur définie en fonction du couvert. Il suffit ensuite de réaliser le maillage de tuyaux et de faire une mise en eau pour vérifier que toutes les lignes fonctionnent. On remblaie ensuite avec de la terre végétale de granulométrie 0/20, amendée de 30 % de sable et 15 % de terreau. Ce mélange conditionne une diffusion optimale de l’eau par la suite. Le gazon peut alors être semé ou plaqué. Il est aussi possible de conserver le couvert existant. Le passage des lignes se fait alors à l’aide d’une sous-soleuse (faiblement destructuant) ou d’une trancheuse (plus d’impact).
Le coût à l’installation reste 50 à 60 % plus cher que celui d’un système par aspersion, avec une moyenne par mètre carré de 12 à 13 € pour le premier contre 6,50 € pour le second. Par ailleurs, contrairement à un arrosage par aspersion, le prix d’un réseau souterrain augmente de façon quasi proportionnelle à la surface (plus c’est grand et plus il faut de tuyaux). En revanche, les 50 % d’économie d’eau réalisés avec un système enterré raccourcissent la durée d’amortissement. Des estimations effectuées sur des installations sans le sud de la France donnent un retour sur investissementcompris entre cinq et sept ans (sans prendre en compte les économies de maintenance.

duree arrosage goutte a goutte

Premium

Accueil

Mode homme

Voyage

Jardin

Auto

Almaviva

Gastronomie

Vin

Horaires d’ouverture

Sortir à Paris

Jardin : du bon usage de l’arrosage

Plus
d’actualités Jardin

Si vous ne trouvez pas de réponse adéquate, nous vous invitons à poser votre question.

Posez une question
Chaque week-end, Marc Mennessier, journaliste auFigaro , ingénieur agricole et amoureux des plantes, vous livre ses conseils et astuces pour faire de votre jardin un Éden.
Avec l’arrivée de l’été ce samedi, jour du solstice, le jardinier doit veiller à ce que ses plantes, à commencer par les plus assoiffées, ne manquent pas d’eau tout au long des semaines et des mois à venir.
À première vue l’arrosage ne présente pas de difficulté technique insurmontable. Verser le contenu d’un arrosoir sur un jeune semis ou asperger un massif au moyen d’un tuyau à embout semble, en effet, à la portée du premier venu. Pourtant, quelques règles simples doivent prévaloir si l’on veut éviter le gaspillage -et l’explosion subséquente de sa facture d’eau – ou le développement de maladies cryptogamiques redoutables pour les plantations, comme le mildiou ou le botrytis. Sans parler, si vous êtes insuffisamment équipé, du temps passé à effectuer ce qu’il est souvent convenu d’appeler la «corvée d’arrosage»!
Dans ce domaine comme dans bien d’autres, la prévention doit être la règle. Faciliter le stockage de l’eau dans le sol et limiter l’évaporation aux heures les plus chaudes de la journée sont le meilleur moyen de limiter la fréquence et l’importance des arrosages.
Si votre sol est léger ou sableux -et donc «séchant»- pensez à incorporer dès maintenant, et plus encore cet automne, du terreau horticole ou de la terre de jardin riche en argile afin d’améliorer sa capacité de rétention en eau.
«Un binage vaut deux arrosages» dit le proverbe. Effectivement, le fait de casser la croûte superficielle du sol au moyen d’un sarcloir ou d’une binette interrompt la remontée d’eau par capillarité et donc les pertes par évaporation. En outre, en augmentant la porosité du sol, en limitant le ruissellement et en facilitant la pénétration de l’eau de pluie, ce travail accroît la réserve d’eau disponible pour les racines. Le tout en éliminant les adventices, ou «mauvaises» herbes, qui font de l’ombre et de la concurrence à vos jeunes plantations.
N’oubliez pas, une fois l’opération terminée, de recouvrir la terre de paille de céréales, de vieux foin, de résidus de bois, de chanvre ou de miscanthus, ou encore de déchets de tonte. Le paillage ou mulching (de l’anglaismulchqui signifie paillis) a l’avantage de limiter le réchauffement du sol, donc l’évaporation, mais aussi la transpiration des plantes. Il faut savoir en effet que la quasi totalité de l’eau absorbée par les racines est évacuée ou «transpirée» par les feuilles. D’où l’importance pour une plante d’avoir toujours de l’eau à disposition. Autrement, elle flétrit (symptôme qui doit déclencher la décision immédiate d’arroser), se dessèche et meurt plus ou moins vite selon sa capacité de résistance au «stress hydrique» – une cactée adaptée à la vie dans le désert supporte mieux la sécheresse qu’un gazon anglais.
Les bénéfices du paillage sont multiples: en plus d’économiser l’eau, cette couverture de débris végétaux empêche la germination des adventices qu’elle prive de lumière, reconstitue le stock de matière organique du sol, nourrit les lombrics et la micro-faune du sol, sert de refuge aux insectes utiles, empêche la pluie de souiller vos fraises ou vos salades avec des éclaboussures de terre, etc. Attention toutefois à l’écorce de pin, très acide: réservez la aux massifs de terre de bruyère ou aux terrains très calcaires.
Malgré toutes ces précautions, l’eau peut quand même venir à manquer. La difficulté consiste bien souvent à savoir quand intervenir. Une terre sèche en surface n’est pas toujours un critère pertinent car les racines peuvent trouver quelques centimètres plus bas assez d’humidité pour se développer. En revanche, certaines plantes «lanceuses d’alerte» comme les impatiens, qui sont les premières à flétrir en cas de sécheresse, sont de bons indicateurs. Au potager, on surveillera particulièrement les laitues et les chicorées (scaroles, frisées) que le stress hydrique fait monter à graines prématurément. Sans oublier les céléris qui sont de véritables soiffards!
Pas question pour autant, une fois le diagnostic établi, de faire de beaux arc-en-ciel en aspergeant le jardin en plein soleil. Intervenez plutôt le soir ou en fin d’après-midi pour limiter encore et toujours les pertes par évaporation. Ensuite, évitez autant que faire se peut de mouiller le feuillage afin de ne pas stimuler la propagation des maladies. Pour cela, arrosez toujours au pied de vos plantes en aménageant une cuvette autour des jeunes arbres ou arbustes, de vos rosiers ou devos plants de tomates, aubergines, courgettes et autres concombres . Les premiers sont à surveiller de près notamment pendant les deux années qui suivent leur plantation, le temps que leur enracinement soit suffisant pour trouver l’eau en profondeur. Soyez particulièrement vigilants avec les sujets plantés «racines nues» à la fin de l’hiver. Au verger, poirier, pêcher, groseillier, cassissier, framboisier et actinidia (ou kiwi) sont les espèces les plus sensibles à la sécheresse.
Les rosiers doivent eux aussi être arrosés abondamment (10 litre par sujet et par arrosage en moyenne) si vous voulez voir vos variétés remontantes fleurir jusqu’à l’automne, mais pas trop souvent. Idem avec les légumes d’été. Les apports d’eau trop fréquents incitent les plantes -partisanes du moindre effort, comme tout un chacun- à développer leurs racines en surface plutôt qu’en profondeur, ce qui les rend dépendantes de la pluie et/ou des arrosages. Embêtant, si vous prévoyez de vous absenter quelques semaines cet été. Sauf épisode de sécheresse ou de canicule prolongé et à condition d’avoir été paillées correctement , les tomates peuvent se passer d’irrigation pendant tout l’été, une fois qu’elles sont bien implantées.
Deux arrosoirs (un pour chaque main) affichant leur contenance (10 à 14 l selon les modèles) sont le moyen le plus pratique et le moins coûteux d’évaluer vos apports d’eau. Problème: il faut les transporter, ce qui peut vite s’avérer pénible si vous avez un grand jardin obligeant à multiplier les allers-retours entre le robinet et le potager ou les massifs à arroser. Une solution consiste à tirer votre tuyau d’arrosage jusqu’à la zone à irriguer, à chronométrer le temps de remplissage de votre arrosoir, puis à diriger le jet au pied des plantes pendant le temps correspondant au volume d’eau souhaité (par exemple 2 minutes pour un seau de 10 l) . Réglez le débit de façon à ne pas provoquer d’éclaboussures, dégrader la structure du sol (formation de trou, rigoles…) ou déchausser les racines.
Si vous habitez une région sèche, vous avez tout intérêt à choisir pour vos massifs des plantes sobres comme l’achillée, la rose trémière, la nigelle de Damas, l’eschscholtzia de Californie, la belle de nuit, la rose d’Inde, le muflier et, parmi les vivaces, les asters, les campanules, les verges d’or ( Solidago virga aurea ), les achillées, les anthémis, les dianthus ou œillets véritables, l’arméris maritime ou gazon d’Olympe, l’érigéron ou vergerette, les sauges, les saponaires et bien d’autres encore. Pensez-y au moment de vos plantations .
Dernier point:n’arrosez pas votre pelouse,elle reverdira toute seule fin août ou début septembre dès que le temps redeviendra plus humide et frais. Si vous habitez dans le Sud ou si votre terrain est très sableux, sur le littoral notamment, choisissez une espèce de gazon resistante comme leLippia nodiflora , leZoysia tenuifolia,leCynodon dactylon ou la fétuque durette.
À la différence des plantes de pleine terre, celles qui poussent en pot ou en jardinière ont besoin d’apports quotidiens sauf si vous les avez installées dans un contenant pourvu d’un réservoir d’eau ou d’un système automatique de goutte-à-goutte. Très prisés pour le fleurissement des balcons et rebords de fenêtre, pétunias, fuchsias, et bégonias sont aussi très gourmands en eau. Attention aux géraniums/pélargoniums qui ne supportent pas l’excès d’eau: arrosez dès que le premier centimètre de sol est sec. Même chose avec le citronnier et les autres agrumes.
• 20-21-22 juin:Pari fermierà la Ferme de Viltain, Jouy-en-Josas (Yvelines)
• 26 juin: RencontresJardiner Autrement/SNHFsur le thème de la réduction des pesticides, à Saujon (Charente-Maritime)
• 28-29 juin: Inauguration dunouveau potager de l’Abbaye de Royaumont(Val-d’Oise).
• Jusqu’au 19 juillet:Le jardin pour la Terre , Arlanc (Puy-de-Dôme).
• Jusqu’au 31 août: ManifestationFlora japonicaau jardin botanique de l’université de Strasbourg
• Jusqu’au 2 novembre:23e Festival international des jardinsde Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher).
SOCIÉTÉ NATIONALE D’HORTICULTURE DE FRANCE
Le Figaroen illimitéet un plaisir de lecture inéditdans votre nouveau rendez-vous avec l’information.
Prenez de la graine :-) voilà comment on fait son jardin sans arroser , sans bêcher , sans engrais , ça pousse tout seul !!!

http://www.plaisible.com/video/video-jardin-permaculture-philip-forrer-aude-11/

Merci. Je vais regarder ça attentivement.
bonne soirée
MM
Suivez moi aussi sur Twitter: @MarcMennessier
Le chlore contenu dans l’eau distribuée, n’a aucune incidence sur les plantes sa teneur est très faible, et juste dosé pour parer à une éventuelle présence de développement bactérien dans les canalisations.
Le seul fait d’arroser donc de la mise en contact de l’eau avec l’air (oxygène) détruit le chlore en quelques secondes.
A savoir il est bon et rassurant qu’à la sortie du robinet l’eau sente très légèrement le clore, cela prouve le traitement préventif, et que celui-ci n’a pas eu à servir quand le chlore agit sur une prolifération il perd son effet et son odeur !
Réponse à Marc Mennessier « Journaliste »
Monsieur, bonjour,
Non, l’eau de pluie n’a pas un PH neutre, loin de là. C’est d’ailleurs à cause du gaz carbonique contenu dans l’eau de pluie dont elle s’est chargée dans l’atmosphère (par échange ionique), donc de son PH qu’elle se charge cette fois si de calcaire (TH) en s’infiltrant dans le sol toujours par échange ionique. C’est la raison qui fait que l’eau du massif central est agressive (PH) mais sans calcaire (Volvic) ne pouvant échanger dans le sol volcanique.
Voir, Les pluies acides (PH) dont souffrent les arbres dans certaines régions (mélèzes dans les Vosges). CQFD
il y a quelques années quand j’ai commencé à planter des tomates,on m’avait dit qu’il fallait quelles aient « la tête au soleil et les pieds dans l’eau ».j’ai eu des tomates de gout moyen.puis un jour j’ai lu autre chose et j’ai essayé:un bon arrosage 1 fois par semaine et plus du tout d’arrosage quand les tomates devenaient rouges.et bien là,j’ai eu des tomates de très bon gout.
merci pour les conseils, en auriez-vous un pour un bel hortensia d’1,50 m qui a été entièrement colonisé sur l’envers des feuilles par de la cochenille ( c’est effrayant quand on ne connait pas ) je l’ai traité biologiquement avec un produit spécialisé, c’est très difficile à retirer, est-il perdu ?
Non, si l’attaque est importante, il vous faut recourir à un insecticide « chimique » à base de deltaméthrine disponible en jardinerie. Ce n’est pas « bio » mais si vous voulez sauver votre hortensia, ça vaut sûrement le coup d’essayer.
A vous de voir
Bon samedi au jardin
MM
Suivez moi aussi sur Twitter : @MarcMennessier
Bonjour
Ce n’est pas tant le chlore qui gêne les plantes (surtout à des concentrations aussi faibles) que le calcaire. Dans certaines régions, elle est très dure. Il est donc recommandé d’arroser les plantes calcifuges (azalées, rhododendrons etc.) avec l’eau de pluie qui a l’avantage d’avoir un pH neutre. En plus cette eau est gratuite !
Bonne journée au jardin
MM
Suivez moi aussi sur Twitter : @MarcMennessier
J’ai installé trois cuves de 1000 litres de récupération d’eau du toit , l’eau du robinet contient du chlore et les plantes n’aiment pas !! Pour ce qui est du paillage , j’utilise des copeaux de bois !! Il ne sont pas cher si vous avez une scierie dans le coin ou si vous chauffez au bois , récupérez la sciure de votre coupe !!
Bonjour,
Les chats sont polissons (je sais, j’en ai 3 !) surtout quand ils sont jeunes. Il n’y a pas de solution radicale sauf à ne plus en avoir ou à empêcher l’intrusion des chats du quartier. Pas facile.
A une époque j’utilisai un répulsifque l’on trouve dans le commerce. ça marchait plutôt bien. Mais depuis que j’ai clôturé mon potager, je constate qu’ils y vont beaucoup moins et préfère aller dans les massifs où les dégâts sont moins à craindre.
Bon samedi au jardin
MM
Suivez moi aussi sur Twitter : @MarcMennessier
Plantez des Coleus caninus : c’est décoratif ….mais l’odeur de putois fait fuir chiens et chats
Huron, un petit truc : je laisse toujours à découvert un petit morceau de terrain dont je retourne la terre régulièrement, il attire les matous du voisinage – ma propriété n’est pas fermée – qui préfèrent gratter ce coin, plutôt que là où les plantes les gênent. Depuis je n’ai plus de problèmes avec eux, mais il faut régulièrement enlever leurs déjections car les chats n’aiment pas les endroits souillés.
Pour protéger les semis, un léger grillage par dessus est bien.
Bonjour Soleil83,
Intéressant comme solution, car effectivement ils vont surtout sur les terres fraîchement bêchées. Je vais essayer.
Un ami m’a prêté un appareil à ultra sons je vais voir; en effet, étant en banlieue parisienne tous les chats des appartements du quartier viennent chercher un peu de liberté sur nos jardins.
J’opte aussi pour la solution du grillage;
mais autre problème les limaces et escargots; j’utilise des produits bio et les escargots je les ramasse pour les mettre à la campagne!
Pour les limaces mettre un peu de bière dans une assiette ou un petit récipient, pas haut, recouvrir d’une tuile renversée ou tout autre chose en laissant le passage. Les limaces adorent se souler et épargneront les plantes; j’avais aussi essayé la cendre de bois, mais il faut la remplacer dès qu’il tombe quelques gouttes d’eau, alors j’ai abandonné.
Pour les escargots, j’ai de la chance, ou alors ils me sont reconnaissants (lol) ! dès que je trouve un Bourgogne au cours de mes balades, je le ramène dans le jardin et jamais, je dis bien jamais, ils n’ont touché à mes plantations , alors que tout le monde se moquait de moi !
Bonjour,
Les plantes n’ont pas besoin de la photosynthèse pour absorber de l’eau. Celle-ci n’accapare d’ailleurs que 1% du volume d’eau capté par les racines. Tout le reste est transpiré! La nuit beaucoup moins que le jour, à cause des températures plus fraîches, d’où l’intérêt d’arroser le soir où les pertes par évaporation (le sol refroidit) seront également moins importantes. Vous pouvez bien sûr arroser le matin de bonne heure. Mais certains jours d’été il commence à faire très chaud à partir de 10 h et une grande partie de l’eau que vous aurez apportée commencera à s’évaporer.
A vous de voir
Bonne journée au jardin
MM
Suivez moi sur Twitter : @MarcMennessier
Passez votre annonce dans le Carnet du Figaro
Jusqu’à 80% de réduction sur les spectacles
10 astuces pour apprendre n’importe quelle langue facilement
L’actu en temps réel avec Le Figaro
Suivez l’évolution de vos conditions météo
Trouvez la meilleure assurance santé en 3 minutes

duree arrosage goutte a goutte
Malicious activity has been detected from your computer or another computer on your network.
Your computer may be compromised with a virus and part of a botnet, sending spam or attacking websites. We recommend for you to update your anti-virus software and perform a full scan.
Complete the challenge below to be granted temporary access to this website.

duree arrosage goutte a goutte
Fargesia murielae Vampire à partir de26,25€
(prix par quantité) > Voir ce produit
5 Fargesia rufa dont 1 pot gratuit à partir de119,72€ 149.66€ > Voir ce produit
Geranium Rozanne à partir de4,63€ > Voir ce produit
Miscanthus sinensis Zebrinus à partir de5,69€ > Voir ce produit
Nymphaea Attraction à partir de20,46€ > Voir ce produit
Accueil > Dossier Bambous> Comment arroser les bambous ?
Riche en avantages ! La newsletter du Châtel des vivaces Je découvre mon 1er avantage :
Parrainage Gagnez 10€ en parrainant vos amis
Fermé le mercredi  – Samedi – Dimanche et jours fériés
Un bambou a besoin de 900 à 1000 mm d’eau par an pour bien se développer.
L’année de sa plantation, un bambou ne doit pas manquer d’eau. L’eau de pluie ne sera pas suffisante pour couvrir ses besoins.
Quelle doit être la fréquence d’arrosage d’un bambou ? Il faudra l’arroser pendant les périodes sèches de l’été une fois par semaine, mais également au printemps si celui-ci est sec comme ces deux dernières années.
Mais attention lebamboun’est pas une plante de marécage.
En arrosant copieusement le bambou, très rapidement les feuilles retrouvent leurs états. Dans le cas où vos bambous perdraient leurs feuilles suite à un manque d’eau, continuer à les arroser et quelques semaines plus tard, un nouveau feuillage apparaîtra. Mais attention à ne pas arroser par excès car une stagnation d’eau pendant une longue durée ferait pourrir le rhizome. Pour faciliter l’arrosage, nous avons installé un tuyau goutte à goutte au pied de nos pieds mères. Il n’y a pas de différence entre lesbambous traçantset lesbambous non traçant . Il se comportent de la même façon.
Informations complémentaire à propos des bambous :
Des informations utiles pour savoirquel engrais vous pouvez apporter à vos bambouspour les nourrir.

duree arrosage goutte a goutte

Accueil

|
Actualités

|
Le jardinage

|
Fêtes des plantes

|
Jardinerie

|
Animaux de compagnie

|
Faune du jardin

|
Contact

|
Ma sélection
|

Écrit par Jeanmariele17/06/2017 à 18h15

Récupérer l’eau de pluie pour arroser son jardin
De plus en plus on voit se poser ici ou là des récupérateurs d’eau de pluie : ils…

Comment bien arroser les orchidées ?
Les orchidées font de plus en plus partie des plantes d’intérieur couramment offertes…

L’arrosage : économiser l’eau au jardin
L’eau est aujourd’hui un bien précieux, qui a un coût de plus en plus élevé, et…

Comment bien arroser ses salades ?
Quelles que soient les salades dont on parle, elles sont toutes peu caloriques avec leur…

L’arrosage au jardin : systèmes et bonnes pratiques d’utilisation de l’eau
Pour se développer, fleurir ou produire, une plante a besoin de nutriments qu’elle…

L’arrosage solaire, une idée maline d’Oriaz
Cette découverte brevetée s’utilise aussi bien en intérieur qu’en extérieur….

Quel est votre rapport au jardinage écologique ?
Binette & Jardinest un partenaire du Monde. Les conseils publiés n’émanent pas de la rédaction du Monde. Leur contenu ne saurait engager Le Monde.Plan
L’arrosage – avec l’ensoleillement – est l’élément clé destiné à assurer la croissance de vos tomates. Dans ce domaine, il existe certaines règles bien précises à respecter si vous ne voulez pas gaspiller à la fois l’eau et votre temps.
L’arrosage depieds de tomatesest un véritable art à part entière. Comme on le sait, lorsqu’une terre est trop compacte, elle devient gourmande en eau. Il est donc vivement conseillé de l’aérer au maximum. Gratter la terre au moyen d’une binette deviendra donc indispensable.
Seconde règle : il n’est pas utile de trop arroser vos tomates. L’idéal est d’effectuer un arrosage lorsque la terre vous semble vraiment trop sèche. Comme ces fruits possèdent de profondes racines, ils peuvent puiser l’humidité qui se trouve dans la terre. Attention, l’humidité favorise l ‘apparition du mildiou . Pour éviter que votre culture ne soit envahie par ce champignon, vous ne devez jamais mouiller les feuilles. Seuls les pieds des plants doivent être humidifiés.
Par ailleurs, vous ne devez pas oublier de réaliser unpaillage . Cette technique permet à l’eau d’irrigation de s’infiltrer et au substrat de conserver la fraicheur. Ainsi, la terre garde un taux acceptable d’humidité. En conséquence, vous économiserez de l’eau et du temps car vous n’avez plus besoin d’arroser régulièrement. Le paillage empêche par la même occasion le développement des mauvaises herbes. N’utilisez pas d’écorce de pin, trop acides, mais plutôt vos coupes de pelouse ou de la paille récupérée chez un agriculteur du coin, par exemple.
Enfin, dans l’optique d’obtenir des fruits particulièrement savoureux, veillez à amender la terre, en arrosant, au coup par coup, avec le jus dilué de votrelombricomposteur .
Il existe plusieurs techniques pour l’arrosage des pieds de tomates. Parmi les plus simples figure l’arrosage avec une pomme d’arrosoir. Il suffit d’installer la pomme sur le goulot pour l’obtention d’un jet laissant échapper une pluie fine. Il est déconseillé d’arroser en plein soleil car cette pratique contribue à brûler le feuillage. L’idéal est d’effectuer l’opération en début de soirée. La fraicheur nocturne empêchera l’évaporation de l’eau et l’assèchement trop rapide de la terre. L’eau aura tout le temps de bien imprégner le sous-sol.
Pour plus de praticité, vous pouvez également opter pour un arrosage au goutte-à-goutte. Cette méthode consiste à installer un tuyau pourvu de goutteurs qui ont été percés sur des points réguliers et qui permettent d’arroser en un seul geste les tomates espacées entre elles. Vous pouvez opter pour l’installation d’un programmateur qui permet d’apporter de l’eau au moment désiré et en quantité souhaitée. C’est une bonne idée pour économiser de l’eau.
Près de marseille, j’arrose mes tomates avec un goutte à goutte lié à 1 programmateur. Pendant cette période de forte chaleur, quelle durée et quelle fréquence est-ce que je dois utiliser mes arrosages ?
Code sécurité à copier/coller ou recopier :mw9VGQ
Recevoir une notification par e-mail lorsqu’une réponse est postée

duree arrosage goutte a goutte
Forum jardinage
Discussions en thème avec les plantes, les fleurs, le jardin…
Questions de jardinage, conseils sur les plantes, astuces, infos sur les végétaux.
Posez toutes vos questions jardin !

Jardin d’ornement Forum concernant vos jardins d’agréments
Jardin Potager Forum de discussion sur le jardin potager
Jardin Aromatique Forum sur vos plantes aromatiques
Jardin Verger et Fruitier Forum jardin sur le thème du verger
Jardin Bio Forum jardin bio pour le jardinage biologique
Arbres Arbustes et Haies Forum concernant vos arbres, haies et arbustes
Plantes d’intérieur Forum concernant vos plantes d’intérieur
Plantes de balcon Forum plantes de balcon, jardinière et pots
Plantes sous serre Forum concernant les plantes sous serre ou véranda
Pelouse Forum de discussion pour votre pelouse
Bassin Forum consacré au bassin de jardin
Conseil et astuce jardin Forum trucs et astuces de jardinage
Brico Jardin Forum bricolage au jardin
Animaux au jardin ou à la maison Forum sur les animaux de compagnie ou d’élevage
Insectes au jardin Forum sur les insectes nuisibles ou auxiliaires au jardin
Identification de plantes Forum concernant l’identification de plantes
Echange de plantes Forum pour échanger vos plantes
Jardin et Question juridique Forum juridique concernant jardin et jardinage
Papoter entre membre Forum de discussion entre membre
Question concernant le site Forum questions sur graines-et-plantes.com
Autres et divers Forum de toutes autres discussions diverses


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>